Compte rendu

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (367 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le lecteur qui parcourt l'oeuvre de Rousseau, qu'elle
soit romanesque, philosophique, ou autobiographique, ne
peut manquer d'être frappé par l'emploi qu'il y fait du
mot « coeur ».Non seulement cemot revient avec une fréquence
surprenante, mais encore il semble toujours éveiller
chez Rousseau lui-même de profondes résonances.
Rousseau, c'est d'abord l'homme de la sensation.
Il s'y livretotalement, se laisse envahir et absorber par
elle. Sa réceptivité, extrême, est faite de plasticité, de passivité.
Toutefois, il y a une remarque très importante à faire :
Rousseau n'est passensible indifféremment à toutes les
impressions venues du dehors. Sa sensibilité est sélective,
ou, si l'on préfère, il y a primat de la sensibilité sur la
sensation, ou pour parler comme Rousseaului-même, de
la sensibilité morale sur la sensibilité physique. Dans le cas de Rousseau, il prend fin
brutalement, par un traumatisme. L'aventure du peigne
cassé a des conséquences incalculables: ellemarque l'apparition
du mal dans la conscience de Rousseau. La découverte
de l'injustice entraîne la fin de l'innocence par
cela même que l'enfant s'aperçoit tout d'un coup que cette
communion descoeurs à laquelle il croyait était un mensonge
La connaissance de soi est pour
Rousseau une donnée immédiate de la conscience. Le moi
se découvre et se possède d'un seul coup dans la lumière
duregard intérieur. Une difficulté toutefois, c'est que la
connaissance de soi est toujours immédiate mais toujours
nouvelle, le moi étant naturellement soumis à la durée et
au changement. Aussi, chaquefois que Rousseau s'interroge,
il découvre un moi différent dont la vérité est incontestable
mais éphémère. C'est une des raisons qui l'ont amené
à recommencer plusieurs fois ses recherchesintrospectives :
Confessions, Dialogus et Rêveries. Le drame de Rousseau est donc fondamentalement un
drame existentiel, qui se situe au niveau le plus profond
de son être. La souffrance qu'il éprouve...
tracking img