Compte rendu

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (844 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
COMPTE RENDU DE L’INCIDENT SURVENU LORS DES OBSECQUES DE NANAN KOUAME YAO GERVAIS CHEF DU VILLAGE DE LEKISSOU

Le vendredi 06 mai 2011 aux environs de 17 h30min, toute la populationde Lékissou a reçu la dépouille mortelle de leur regretté chef du village NANAN KOUAME YAO GERVAIS décédé le 31 JANVIER 2011 à BOUAKE, suite à un empoisonnement.
En effet, il faut relever au passageque des obsèques des chefs dans notre région, les villageois manifestent leur douleur dans cette circonstance par une expression ancestrale appelée vrouga chez nous et gbalikla chez d’autres, qui setraduit par un défoulement de la population, en détruisant quelques édifices du village et en tuant les animaux (moutons, cabris, poulets) rencontrés pendant le déroulement.
Il faut préciser que,selon la tradition, dans ce contexte les victimes ne sont pas dédommagées.
C’est dans ce cadre précis de cette manifestation populaire que, les paillottes (celle de Lékissou et celle du maquis deMolonou-blé) de KOUADIO KOUAME CLEMENT ont été saccagées dans la matinée du 06 mai 2011.
La destruction des installations de celui-ci s’explique par le fait qu’il a été reconnu comme auteur du meurtrepar le tribunal traditionnel dirigé par Nanan AKAFFOU N’GORAN chef de tribut de Molonou-blé et des chefs des villages de la sous -préfecture de Molonou-blé.
KOUADIO KOUAME CLEMENT mécontent des actesdes villageois a fait appel aux F.R.CI de DIDIEVI.
Les éléments commandés par Major Esprit ont fait une descente musclée à Lékissou avec des armes de guerre composées de Kalachs., lance roquettes,couteaux etc.…sur les lieux de la cérémonie, en présence des chefs des villages de la sous-préfecture de Molonou-blé.
Dès qu’ils sont arrivés, sans aucune sommation, ils ont commencé d’abord à tirer enl’air, ensuite détruisant sur leur passage : le matériel d’animation voir liste) chaises, boissons, et profanant, en criblant de balles les tam-tams parleurs symboles de notre patrimoine culturel....
tracking img