Concentration

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1792 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La concentration

Sujet : Réaliser une dissertation sur la concentration à partir des documents fournis.

On entend par concentration des entreprises la réduction du nombre d’entreprises présentes sur un même marché. Bien que les formes et les modalités de la concentration soient multiples, elle se traduit généralement par l’apparition de grandes entreprises puissantes, à l’échelle nationaleou internationale. La concentration est une réalité dont l’ampleur n’a cessé de croître depuis le XIXème siècle.
C’est pourquoi se demander si la concentration est un phénomène inéluctable est pertinent, et outre faire le constat de l’évolution de la concentration, cela revient à se demander quelles sont les raisons qui mènent les entreprises à se concentrer. Dès lors, il s’agit d’analyser dansquelle mesure ces raisons sont inhérentes au développement du capitalisme, et se demander si la concentration est bénéfique au développement de ce dernier, ou s’il ne faudrait pas plutôt essayer d’éviter ce phénomène.
Finalement, on en arrive donc à se demander si la concentration est adaptée aux évolutions du capitalisme, si elle offre une situation optimale quel que soit le contexte économique,ou si les modifications de l’environnement économique de la période contemporaine ne soulignent pas les limites du phénomène de concentration, et ne permettent pas de le remettre en cause.
Afin de répondre à ces interrogations, nous verrons dans un premier temps que la concentration semble effectivement un phénomène inéluctable, mais nous verrons dans un second temps comment ce phénomène doitêtre remis en cause à la lumière de la situation économique actuelle.

I- la concentration : une stratégie de survie dans l’ère capitaliste

Tout d’abord, le phénomène de concentration semble être inéluctable. En effet, la concentration existe à tous les stades du capitalisme depuis le XIXème siècle, bien que sous des formes qui ont évolué :
Avant 1880, toutes les formes traditionnelles deconcentration existent déjà, notamment les sociétés en commandites dans le commerce lointain comme la « Compagnie des Indes », ou encore des grands groupes industriels dans le domaine du chemin de fer en France, par exemple la « Compagnie du Nord ». Mais c’est surtout à partir des années 1880 que la croissance du rythme de concentration s’accélère, concentrations qui prennent largement des formesnationales pendant la deuxième révolution industrielle : on distingue par exemple les ‘Zaibatsu’ au Japon et les ‘Konzerns’ en Allemagne. Il s’agît avant tout d’une concentration horizontale, c’est-à-dire le regroupement de firmes d’un même secteur d’activité, notamment en Allemagne dans le domaine de la pétrochimie ou de la métallurgie.
On lui oppose la concentration verticale, qui permet deregrouper les activités en amont et en aval dans une même entreprise, lui conférant ainsi le contrôle de l’ensemble de la chaîne de production. Le développement de la concentration continue tout au long du XIXème siècle, on notera d’ailleurs que le fordisme de l’entre-deux-guerres augmente la taille des entreprises et modifie leur organisation. A partir de 1945 en France, c’est même l’Etat qui vadicter les fusions dans l’objectif de combler le retard industriel français. Enfin, il existe donc une corrélation entre croissance et concentration des entreprises (c’est d’autant plus vrai dans des secteurs « vieillis » comme l’automobile, en constante adaptation aux évolutions économiques).

Cette corrélation est vérifiable par des indicateurs comme le nombre de fusions oud’acquisitions sur une période donnée. En effet, on distingue plusieurs types de concentration en fonction du degré d’amitié entre les entreprises : la fusion de deux entreprises conduit à la constitution juridique d’une nouvelle entreprise, tandis que l’acquisition d’une entreprise par une autre conduit à la disparition de l’une au profit de l’élargissement de l’autre.

La concentration a donc permis...
tracking img