Concept de catastrophe

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1814 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Concept de la catastrophe

Introduction

"De l'autre côté de la vallée la route passait à travers un brûlis totalement noir. A perte de vue de chaque côté de la route des troncs d'arbre carbonisés amputés de leurs branches. La cendre volante se déplacant au-dessus de la route et dans le vent le grêle gemissement des fils morts tombant comme des mains flasques des poteaux électriques noircis". Dans La route, Cormac Mc Carthy met en scène un monde dévasté, sur lequel un déluge de flammes, probablement nucléaire, semble s'être abattu. Il n'y a plus d'animaux, une végétation calcinée, seulement quelques hommes.
Au-delà de cette vision apocalytptique littéraire, l'humanité connait une situation sans précédent où, lors des 50 dernières années, elle a davantage modifié son environnementque durant ses deux cent mille ans d'existence (Yann Arthus-Bertrand). La conscience d'une menace climatique sembler augmenter progressivement dans la société, surtout avec une médiatisation grandissante et la multiplication de documentaires, publications, émissions...dépeignant le risque lié à la pollution excessive de la Terre; mais cette prise de conscience semble trop lente pour la vitesse àlaquelle les glaciers fondent.
Comment clarifier le concept de catastrophe d'un point de vue philosophique et épistémologique? Une mise en scène de la catastrophe convaincante peut-elle changer la donne? Quelles sont les obstacles à la force du concept de catastrophe?

I. Enjeux de la catastrophe: mettre en scène pour mieux agir

A. Visualiser la catastophe pour assurer la survie de l'hommeDans le chapitre de La menace nucléaire, l'Avenir pleuré d'avance, Anders fait dire à Noé "Je vais leur faire peur en cabotinant; je les conduirai de la peur à la compréhension puis de la compréhension à l'action" .
Pour Yves Cochet, le monde a toujours été pertubé, mais jamais à la vitesse actuelle. Selon le Groupement d'experts international sur l'évolution du climat (GIEC), les politiquesactuelles de réduction du changement climatique et les autres pratiques de développement n'empêcheront pas la croissance des émissions de gaz à effet de serre pendant les prochaines décennies. Pire, le réchauffement anthropogénique et la hausse du niveau des mers continueront pendant des siècles à cause des échelles de temps associées aux processus climatiques et leur rétroaction, même si les gaz àeffets de serre se stabilisent.
Yves Cochet: l'homme a épuisé en deux siècles le pétrole non renouveble créé au cours de cent millions d'années. Nous avons déjà atteint le peak oil, phénomène structurel d'ordre géologique, écologique et géopolitique contrairement aux chocs pétroliers qui sont des phénomènes conjoncturels et politiques.
Al Gore, sensibilisé par le problème de l'augmentation dudioxyde de carbone dans l'atmosphère par son professeur Robert Revelle à Harvard, présente dans Une vérité qui dérange les effets du réchauffement climatique:
-hausse de 6 mètres de niveau des mers (on voit que les Pays-Bas seront grandement atteints, ainsi que Manhattan, la plupart des terres du Bangladesh....)
- la fonte de l'Arctique en plus de provoquer l'élevation du niveau des mers pourraitprovoquer une nouvelle période de glaciation en Europe en pertubant le cycle du Gulf Stream
-utilisation de l'humour pour dénoncer la mauvaise foi face au réchauffement, mais surtout de mécanismes pour mieux persuader des conséquences graves que le changement de climat aura si la quantité de production humaine de gaz à effet de serre ne sont pas réduits très vite. Cette notion de timing est trèsimportante dans un autre documentaire; pour Yann Arthus Bertrand dans Home il reste dix années, une musique évoquant bruit de chronomètre est utilisée...
Il y a donc un véritable martelage depuis quelques années par raport au réchauffement climatique.
Anders "plus personne aujourd'hui ne peut prétexter l'ignorance. C'est bien qu'ils ne veulent pas savoir" .

B. La force de persuasion...
tracking img