Concept intimité - dignité

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages: 10 (2359 mots)
  • Téléchargement(s): 0
  • Publié le: 8 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
UE 4.1 Soins de Confort et de bien-être.
Semestre 1

Travail de groupe : Evaluation UE 4.1 et 5.1

Exposé : Concepts et soins de confort et de bien-être

SITUATION N°2

Concepts d’intimité et de dignité

Situation numéro 2 :
Concept d’intimité et de dignité.

Plan :

I. Représentation de chacun des concepts par le groupe

II. Identification et définition desconcepts au travers de recherches effectuées

III. Confrontation des représentations du groupe avec les résultats des recherches.

IV. Identification des données de la situation clinique

V. Analyse de l’attitude des soignants dans l‘action du soin.

I. Représentation de chacun des concepts par le groupe

Pour le groupe le besoin d’intimité a été assez vite compris et défini maisil n’en a pas été de même pour le concept de dignité, plus complexe et abstrait. Voici nos propres représentations des concepts :

a) Concept d’intimité

C’est un besoin relatif à chaque individu afin de se protéger du regard et du jugement d’autrui. En respectant son intimité, on respecte ainsi son intégrité.

Lorsqu’il y a atteinte de l’intimité, il s’agit principalement de la pudeur,donc l’intimité corporelle. Mais il peut avoir atteinte de l’intimité psychique lorsqu’il s’agit d’une violation de son intimité autre que par le corps (Ex : toucher à ses affaires personnelles, promiscuité avec les autres personnes qui aboutit donc à un jugement)
b) Concept de dignité

C’est un droit inhérent à chaque être humain qui suppose le respect de l’intégrité physique et psychique dela personne. Il a pour objectif principal de ne pas déshumaniser le patient.
Par rapport au patient en milieu hospitalier, il s’agit de de maintenir son humanité et donc de considérer le patient non pas comme « un objet de soins » mais comme « un sujet de soins »

Lorsqu’il y atteinte à sa dignité, nous pensons qu’il y a modification de son statut de personnel – un objet – qui dépersonnalisel’être humain.

II. Identification et définition des concepts au travers de recherches effectuées

Pour définir les deux concepts : intimité et dignité nous nous sommes référés au recueil des principaux textes relatifs à la « profession infirmier » BERGER LEVRAULT.
Plus précisément à la page 87 qui fait mention des articles R 4312-1 à R 4312-32 du Code de la santé Publique, articles quirégissent « les règles professionnelles ».
Chapitre : Devoirs Généraux
Notamment l’Art R 4312-2 : « L’infirmier ou l’infirmier exerce sa profession dans le respect de la vie et de la personne humaine. Il respecte la dignité et l’intimité du patient et de la famille. »
Au travers d’autres textes nous allons essayer de les définir plus précisément.

a) Concept d’intimité

Ce concept estparticulier à un être. L’intimité est liée au corps, au psychisme, et au social. Touche à l’identité d’une personne, ce qui lui est personnel.
C’est une sphère Invisible, impénétrable, qui fonde l’individualité de la personne. Ce qui le distingue d’un autre, autrui, l’extérieur, le public.
C’est une sorte de conscience que l’on se fait de soi-même et que l’on souhaite ou non partager :l’intimité.
Cela peut être aussi est un lien partagé avec l’entourage, des personnes privilégiées, choisies « les intimes », amies, proches, voire des relations. Ce lien suppose un climat de confiance car il concerne, notre vie personnelle, domestique, sociale, sentimentale et sexuelle.

Par ailleurs le concept d’intimité fait appel à d’autres attributs : la pudeur, la dépendance.

La pudeur dulatin « pudor » (discrétion, retenue) ce qui évite la blessure de la décence c’est un vécu subjectif sentiment de honte gêne qu’éprouve une personne délicate.
On peut noter qu’il y a une évolution de la notion de pudeur à travers les temps et les cultures.

En ce qui concerne la dépendance elle concerne un individu vulnérable qui n’est plus en mesure de se protéger et qui nécessite une prise...
tracking img