Conception germanique du pouvoir merovingien

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1150 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
La conception germanique du pouvoir chez les Mérovingiens.
Introduction :
A partir du II et III siècle après JC, l'empire romain subit les assauts barbares. L'empire est immense et important pour être solutionné par l'empereur qui en est conscient. De fait, des traités vont avoir lieu pour collaborer avec les peuples vaincus.
Des alliances vont se créer entre les peuples vaincus etl'empire Romain qui vont lutter contre les envahisseurs. Cette collaboration représente le traité de la Fédération, qui autorise les peuples vaincus à immigrer à l'intérieur de l'empire. L'empire Romain leur assigne des terres à la périphérie de l'empire, leur verse une solde et en contrepartie, les peuples vaincus doivent défendre l'empire.
Ils se sont donc installés de manière pacifique enapportant leurs coutumes, leur droit privé et leur religion. Ces peuples Barbares vont combattre pour obtenir l'hégémonie.
L'exemple de la Gaule, Clovis bat en 486 Syagrius, en 493 se marie avec Clothilde, fille du roi Burgonde et Chrétienne, puis en 496, il se fait baptisé pour obtenir le savoir de l'église et l'administration de l'église. En 507, il bat les Wisigoths.
Clovis instaure sonhégémonie. On va donc faire face à une juxtaposition de pouvoirs antagonistes, à savoir le pouvoir romain et le pouvoir barbare.
La conception romano-chrétienne est une conception impersonnelle. La fonction de l'empereur est distinct de la personne. Le pouvoir est une mission. L'empereur romain est l'administrateur de l'empire. dans son administration, il doit agir en considération de l'intérêt généralet des lois qui lui sont supérieures afin de proscrire l'arbitraire.
La conception germanique du pouvoir est une conception personnelle. Il n'y a pas de distinction entre la personne et le pouvoir, le pouvoir prend forme humaine. Le roi Barbare n'est soumis à aucune loi qui lui est supérieure. Le roi est obéit car il a su, par une démonstration de force, imposer son pouvoir. Le royaume luiappartient car il l'a conquis.
Face à ses deux conceptions antinomiques, cette cohabitation va déboucher sur l'enracinement de la conception germanique du pouvoir.
La conception du pouvoir chez les Mérovingiens se manifeste par une autorité patriarcale du roi (I) et par un caractère patrimonial de la royauté (II).
Le caractère patrimonial de la royauté : le royaume est propriété du roi qu'il aacquis par les conquêtes. Ses droits s'étendent à des biens corporels et incorporels qui sont les prérogatives publiques qui emporte une transmission héréditaire (A)
I] L'autorité patriarcale du roi.
Le roi n'est obéit que par ceux qui se sont engagés auprès du roi, groupe de ceux qui suivent le roi.
Quels sont les personnes qui suivent le roi? Ce sont les comtes et les officiers duPalais.
Les comtes sont les compagnons d'armes du roi qui doivent une fidélité absolue au roi. Ils constituent la garde du roi. Pour les plus fidèles, le roi va leur donner un Pagus dans lequel ils pourront exercer le pouvoir de ban (exerce la totalité des pouvoirs du roi par délégation). Ils prêtent un serment de fidélité au roi et obtiennent en contrepartie des pouvoirs financiers, judiciaires etmilitaires.
Les officiers représentent quant à eux les maires du Palais, ceux qui vivent en permanence avec le roi. Ils prêtent également serment au roi.
Etant donné que le roi n'est obéit que par ceux qui ont prêté serment, les liens tombent, et le nouveau roi doit recommencer. Le roi apparait donc comme le "Rex Francorum", le chef des hommes dont la plupart des gens s'étaient engagés àlui obéir.
Ce système avait un inconvénient, lorsque le roi ne voulait pas faire les tournés dans les pagus pour qu'on lui prête serment (à l'époque des rois fainéants). Les comtes vont donc finir par avoir le pouvoir.
Le mundium, volonté du maitre qui étend ou retire sa protection. Aller à l'encontre de cette protection, c'est encourir des sanctions pécuniaires (Fredum), si on ne paie pas...
tracking img