Conception pouvoir chez caro.

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (313 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La Conception Carolingienne Du Pouvoir

I Le charisme et la théocratie royale.

La royauté carolingienne est une royauté chrétienne. Fondée sur un principe religieux etréalisant une théocratie, cela résulte d’un rite ; le sacre. Et conduit à une doctrine : la théocratie royale.

A) Le sacre
Il y a onction d’huile sainte qui constitue l’essentiel du ritepar celle ci, le roi devenait l’élu de dieu et cela lui conférait un sacerdoce, de l’inviolabilité personnelle.

1) L’élu de Dieu.
2) L’inviolabilité
Étend l’élu de dieu.

B)La théocratie royale.
Le théocratie royale est le gouvernement par dieu et pour dieu. Par dieu : c’est-à-dire par celui qui exerce le pouvoir. Pour dieu : réaliser la justice dedieu. Se fonde sur l’idée que le roi par le sacre a une mission. Les doctrinaires vont développer cette mission.

1) La constitution des éléments par Alcuin.
a) Le vengeur de crimeb) Le pacificateur
c) Les correcteur des erreurs.

2) La doctrine.
La royauté est…
a) la royauté est une fonction
b) la royauté est une institution
c) la royauté est unpouvoir qui s’exerce.

II Respublica et romanité.

Ce principe est lié à la restauration de l’empire en 800 par Charlemagne. On a cru alors à la renaissance de l’empire, ce ne futqu’une illusion car la persistance de la conception patrimoniale du pouvoir et le développement des liens personnels vont déboucher sur un ordre politique nouveau : la féodalité.A) Le rôle de la renaissance de l’empire.

1) La restauration de l’empire.
a) Les causes.
b) Le sens.

2) L’unité de l’empire et l’Ordinatio Imperii.

B) L’échec.

1) Lapersistance de la conception patrimoniale du pouvoir.

2) Le développement des liens personnels.
Volonté de discipliner la vassalité et utiliser à son profit.
847 : capitulaire.
tracking img