Concepts philosophiques

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3691 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
QUESTIONS DE PHILOSOPHIE

1/ 'Autonomos' : En philosophie morale, l’autonomie est la faculté d'agir par soi-même en se donnant ses propres règles de conduite, sa propre loi. L'autonomie est synonyme de liberté, elle se caractérise par la capacité à choisir de son propre chef sans se laisser dominer par certaines tendances naturelles ou collectives, ni se laisser dominer de façon servile par uneautorité extérieure.
L'hétéronomie est la capacité d'un être vivant à subir la règle du milieu environnant. Chez l'homme, l'hétéronomie représente l'incapacité à se donner ses propres lois et à se régir d'après elles. L'hétéronomie est l'inverse de l'autonomie.Kant, Critique de la raison pratique
2/La notion de besoin recouvre l'ensemble de tout ce qui est nécessaire à un être, que cette nécessité soit consciente ou non, à la différence du désir qui exprime la fixation contingente (non nécessaire) de la conscience sur un objet. Ainsi respirer (de l'air chargé en oxygène) est un besoin, alors que respirer un air pur, un air parfumé ou de la fumée detabac sont des désirs. La nécessité et la contingence sont des catégories modales, tout comme la possibilité et l'impossibilité. La contingence est le fait de ne pas être nécessaire tout en pouvant être déterminé, ce n'est pas une négation de la causalité. La nécessité, est ce qui ne peut pas ne pas être. L’être vivant est un être de besoins. Leplaisir est le nom générique de la satisfaction d’un besoin physique, affectif ou intellectuel ou encore de l’exercice harmonieux d’une fonction vitale. Le plaisir procure à l'être vivant une sensation agréable et recherchée. Selon Philippe Val, plaisir et motivation sont synonymes, car nous nommons par définition plaisir ce dont la recherche nous motive, même lorsqu'il s'agit de la simplepréparation de plaisirs ultérieurs plus grands. La volonté est la faculté d'exercer un choix libre et rationnel indépendamment des tendances instinctives. Par ailleurs, la volonté de puissance est une théorie de Nietzsche.
3/L'impératif catégorique est un concept de la philosophie morale d'Emmanuel Kant. Énoncé pour la première fois en 1785dans Fondation de la métaphysique des mœurs, il sera ensuite repris dans d'autres ouvrages d'éthique de l'auteur. Maintes fois critiquée, cette notion a aussi été reprise par nombre de philosophes. L'impératif est généralement connu essentiellement pour ses multiples formulations1, dont certaines sont célèbres :« Agis seulement d'après la maxime grâce à laquelle tu peux vouloir en même temps qu'elle devienne une loi universelle2. » « Agis de façon telle que tu traites l'humanité, aussi bien dans ta personne que dans tout autre, toujoursen même temps comme fin, et jamais simplement comme moyen3. » « L'idée de la volonté de tout être raisonnable conçue comme volonté instituant une législation universelle4. » «Agis selon les maximes d'un membre qui légifère universellement en vue d'un règne des fins simplement possible5. » Bien que ces quatre énoncés soient différents, ils sont tous des formulations du même impératif catégorique, qui lui est unique....
tracking img