Conclusion sur la vod

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (612 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Conclusion rédigée de l’étude

Le marché de l’offre dématérialisée :

Elle se compose de deux offres principales.
Il y a d’abord la VOD (Video On Demand) c'est-à-dire que l’on va louer pour uncertain temps (24 à 48 heures) un film ou un épisode de série. Il existe souvent la possibilité d’acheter le film.
Puis, il y a les offres de téléchargement légal de musiques, de vidéos et même dejeux vidéos.

Le marché de la VOD en France :

La VOD est un marché plutôt récent qui peine à décoller. Ce marché réalise près de 82 millions d’euros de chiffre d’affaires (en 2009). Il a progresséde plus de 55% en un an mais son chiffre d’affaires est loin derrière les ventes de DVD qui représente (en 2009) 1,34 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Cela peut s’expliquer facilement parplusieurs raisons :
Tout d’abord, le choix : on peut observer que les catalogues de film ne sont pas assez étoffés et qu’il manque souvent les films les plus anciens. De plus, les films sont proposés àdes prix unitaires jugés encore trop élevés et, pour que ce service fonctionne correctement, il est nécessaire d’avoir une connexion internet haut débit, ce qui n’est pas le cas pour la plupart desfrançais.
Bien que la VOD ait de nombreux défaut pour le consommateur, deux choses sont à noter :
La VOD a déjà presque totalement remplacé les boutiques de location de DVD ou de cassettes vidéo, celas’explique par le fait qu’il n’y a plus besoin de se déplacer pour louer un film.
Et la facturation de ce service est simple car les FAI (fournisseurs d’accès à internet) pratiquent la facturationcentralisée.

Le téléchargement légal en France :

Le marché du téléchargement légal peut généralement se diviser en trois : la musique, le cinéma et le jeu vidéo. Ce marché qui existe depuis un peuplus longtemps que la VOD cumule quand même un grand nombre de ses défauts. Par exemple le prix, on peut constater que le prix d’un album acheté en ligne revient à peu de chose prés au même prix...
tracking img