Concour infirmière

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (971 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 septembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
NICOLAS BERTHOLON
(MSP)
Ministre de la santé
* Une épreuve d'admission : Elle consiste en un entretien avec un jury (composé d'un psychologue, d'un cadre enseignant infirmier et d'un cadresoignant infirmier). Elle a pour objet d'évaluer l'aptitude du candidat à suivre la formation.
Epreuve d’ENTRETIEN : avec un jury de trois personnes. Cette épreuve a pour objet d’évaluer l’aptitudedu candidat à suivre la formation, ses motivations et son projet professionnel.
Durée : 30 minutes maximum (Préparation de l’épreuve : 10 minutes) - Cotation : 20 points
 Après l'histoire deChantal Sébire, que pensez-vous de l'euthanasie ?
 La mémoire est elle un voyage dans le temps ? Commentez
 Dans le cadre de la prévention des accidents de la route, les spots télévisésapparaissent de plus en plus réalistes. Que pensez-vous de cette évolution ?
 La maltraitance des femmes
 Respect Au sein de notre société tout le monde n'a plus que ce mot à la bouche. Les adolescentsdisent que les adultes ne les respectent pas. Ont-ils tout à fait tort ?
 Internet menace-t-il la presse ?
 D'après les diététiciennes, certains aliments ne devraient pas se trouver dans lesrayons alimentaires, beaucoup nuisent a la consommation, qu'en pensez-vous ?
 L'abus d'alcool chez les jeunes
 Plus on est vulnérable, plus cela rend difficile l'accès a la prévention, qu'enpensez vous ?
 Les loisirs en famille
 Précarité et santé
 L'obésité des enfants, est un problème de société qu'en pensez-vous ?
 La santé des hommes est elle seulement l'affaire desmédecins ?
 Que vous inspirent ces chiffres ? 1,25% des salariats moyens des entreprises va dans les addictions des couts cachés des employés. 67% des DRH pensent que l'alcool est un problèmeseulement pour les alcooliques. Et 27% des entreprises de moins de 50 personnes ne pensent pas parler de ce thème dans le futur.
 Pour être heureux, il faut vivre a la dure : manger peu, supporter le...