Concours commun iep 2008, histoire, les « trente glorieuses » dans l'histoire économique et sociale de la france contemporaine.

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1905 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les « Trente glorieuses » dans l'histoire économique et sociale de la France contemporaine.

Au lendemain de la seconde guerre mondiale, la France est un pays en ruine. La production industrielle atteint à peine le tiers de celle de 1938, le pouvoir politique est occupé par des milices armées. La majeure partie de la Résistance souhaite, comme l'est énoncé dans le journal clandestin Combat,une révolution socio-économique permise par une reconstruction. Avant la seconde guerre mondiale, la France était encore une société rurale, patriarcale et traditionnelle. En 30 ans de temps elle va devenir individualiste, consumériste, libérale, citadine, et l'économie incluse dans la mondialisation. Les « Trente Glorieuses », qui s'étendent de la fin de la reconstruction au choc pétrolier, estun mouvement économique extrêmement dynamique permis par une conjoncture mondiale saine d'une rare longévité, inscrit dans l'intensification du libre-échange entre les pays occidentaux. En quoi cette vigueur de la conjoncture mondiale si longue a-t-elle permis de transformer la France en profondeur ? Grâce à une reconstruction de qualité, la vitalité économique a favorisé une modernisation del'économie cependant plus dépendante de la conjoncture, entraînant avec elle une transformation des structures sociales et une amélioration du bien-être ainsi que d'une forte contestation.

La fonction économique des Trente Glorieuses permet dans un premier temps de modifier les structures de l'économie française pour l'intégrer dans la mondialisation.
Entre 1944 et 1947, le GPRF puis la ivèRépublique ont organisé et dirigé des travaux de reconstructions et de réindustrialisation fulgurants. En 1947 la France retrouve sa productivité d'avant-guerre. Cette main-mise de l'État sur l'économie initiée pendant la reconstruction est conservée ensuite, bien que la France adhère de gré au libéralisme, en acceptant le plan Marshall. À sa naissance, les Trente Glorieuses vont être permises grâceà l'édification d'une économie à la française. L'État va intervenir dans le Marché en émettant des planifications incitatrices, en nationalisant un bon nombre d'entreprises utiles à l'État ou en tant que sanction pour collaboration comme Renault, en nationalisant de nombreuses compagnies d'assurance, et de banques (sauf les banques d'affaires). Ceci permet de constituer des grands groupes etfutures FTN parfois tel que Saint-Gobain, la régie Renault… Cependant l'initiative individuelle reste de mise et les objectifs des multiples dévaluations du franc qui vont se succéder durant cette période, notamment grâce au ministre des finances Pinay, chercheront à améliorer les exportations dans la balance commerciale. La forte prévalence de l'État lui permet de favoriser des secteurs piliers (acier,charbon, textile, automobile), qui résisteront difficilement au choc pétrolier. Le retard pris dans les nouvelles technologies telles que l'informatique, vont pénaliser durablement le système économique français de l'après-choc pétrolier. L'héritage de la structure économique des Trente Glorieuses faisant ensuite de la France un pays en difficulté structurelle car peu diversifié.
Cetteprogression économique entre 1947 et 1973 doit être mise en parallèle avec la guerre froide. Ayant accepté le plan Marshall car ruinée, la France ainsi que tous les pays de l'Europe de l'Ouest vont dépendre financièrement des États-Unis et de la santé du dollar. L'économie américaine est plus que jamais puissante et solide depuis 1945, la crise de 1929 est loin derrière. L'économie de la France esttirée par les États-Unis, et devient la deuxième meilleure croissance mondiale des pays industrialisés après le Japon. Cependant rapidement les pouvoirs politiques cherchent à se défaire de la tutelle américaine. Les Trente Glorieuses favorisent l'ébauche d'une construction européenne, concrète surtout du point de vue économique. La CECA en 1951 renforçant l'axe Paris-Bonn cherche à donner une...
tracking img