Concours national de la résistance et de la déportation 2011

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (550 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
INTRODUCTION

Qui ne s'est jamais demandé ce qu'étaient les plaques aposées aux façades? Qui ne s'est jamais demandé pourquoi son école ou sa rue porte le nom de quelque héros de la résistance? Quin’a pas de « lieu de mémoire » dans son village ou aux alentours?

Très peu de personnes.

Et c'est bien normal. Nous nous devons de commémorer les noms de ces héros qui ont tant endurés pournous, pour leur peuple, les français.
Nous nous devons de faire hommage à leur courage.
Il nous est obligatoire de perpétuer cet important devoir de mémoire, chacun à son échelle.

Lors d'une réunionavec un ancien résistant déporté dans notre établissement, nous avons retenus beaucoup de choses que cet homme nous a appris, mais la principale est la suivante : « La mémoire est entre vos mains, ilvous faut l'entretenir pour que les erreurs du passé ne se reproduisent jamais! ».
Afin d'entretenir cette mémoire, nous nous sommes demandés quelle serait la plus belle et la plus touchante desmanières de parvenir à ce but. Une idée s'imposa, la poésie. À travers la poésie il nous est plus facile de véhiculer cet immense flot d'émotions que les résistants ont ressentis avant, pendant, et aprèsce long calvaire que fut la chasse de ceux-ci, de ces braves hommes, dans tout le pays.

Le maquis de la Liberte

Hommes, femmes, adolescents et adolescentes,
Tous, pour un Non, pour Liberté,Furent jugés, pourchassés, exécutes et torturés.
Accusations et preuves insignifiantes sont monnaie courante.
Ironie que d'être accusé d'œuvrer pour la paix!
Propagande et Ordre sont les deux motsde Milice,
Cette cruelle police où perdure le vice,
Qui massacre à tout-va et ne connait pitié!
Quand la Franc-Garde et la Carlingue sont de mèche
Délation, prison et déportation pèsent sur lesmaquis
Qui veulent sauver leur patrie devenue ennemie.
Dénoncés et reconnus sur les affiches!
Tout faire pour intimider, et même supprimer,
Ce vœu de liberté, ce magnifique fléau,
Cette union de...