Conférencede potsdam

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (740 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
La Conférence de Potsdam a été organisée par les puissances alliées (les États-Unis représentés par Harry Truman, l'URSS par Joseph Staline, et la Grande-Bretagne par Winston Churchill puis ClementAttlee) pour fixer le sort des nations ennemies. Elle a débuté le 17 juillet et s'est terminée le 2 août 1945 dans la ville de Potsdam, à l'ouest de Berlin. Potsdam est précédée des conférencesinter-alliées de Téhéran, de Casablanca en janvier 1943 et de Yalta en février 1945.

Elle s'est déroulée avant même la fin de la Seconde Guerre mondiale pour fixer le sort des ennemis des forces alliées.Si l'Allemagne avait capitulé depuis deux mois, la victoire était imminente au Japon qui venait de subir de lourdes pertes territoriales et militaires.

L'accord de Potsdam est promulgué et signépar les États-Unis, le Royaume-Uni et l'Union soviétique , le 26 juillet 1945.
Concernant le Troisième Reich [modifier]
Le Troisième Reich est démantelé et la séparation entre l'Allemagne etl'Autriche exigée, chacun de ces deux territoires doit être divisé en quatre zones d'occupation.

L'Allemagne voit un déplacement vers l'ouest de sa frontière orientale et perd la Prusse-Orientale au profitde la Pologne et de la Russie qui occupe Königsberg. Ceci représente une perte d'environ 25 % de son territoire dont la Haute-Silésie, deuxième centre industriel du pays.

L'expulsion d'Europe del'Est des populations ethniquement allemandes, largement entamée soit de manière spontanée par les Allemands eux-mêmes fuyant devant l'Armée rouge, soit initiée par les populations locales dans le videjuridique de l'immédiate après-guerre. La Tchécoslovaquie entérine légalement cette expulsion raciale, et dès le 2 août, soit le jour de clôture de la conférence, dans le cadre des décrets Beneš,retire la citoyenneté tchécoslovaque aux ressortissants des minorités allemande et hongroise, entamant leur expulsion.

Les « quatre D » sont mis en place, soit le désarmement ou la démilitarisation ;...