Conf m fayole

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2153 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Michel FAYOL
Professeur à l’Université Blaise Pascal de Clermont Ferrand Directeur de UMR 60 24 au CNRS

LECTURE ET COMPRÉHENSION : EVALUATION, DIFFICULTÉS ET INTERVENTIONS
Ce texte est rédigé à partir de celui qui a été fourni au PIREFF pour la conférence de consensus de décembre 2003

Comprendre un discours ou un texte c'est construire une représentation mentale intégrée et cohérente dela situation décrite par ce discours ou ce texte, par exemple, du déroulement d’un événement, incluant les moments et lieux de survenue et les interventions des personnages, ou encore du parcours à effectuer pour (re)trouver un emplacement. Cette représentation est élaborée à partir d'informations explicites de nature lexicale (les mots) organisées en phrases selon les règles (la syntaxe) propres àune langue donnée. Ces phrases sont ellesmêmes agencées séquentiellement en des textes, structures rhétoriques moins contraignantes. Les mots et leurs agencements (propositions, phrases) induisent l'évocation des concepts et des relations qu'ils entretiennent. Les traitements mis en œuvre pour comprendre un texte concernent donc à la fois les éléments linguistiques et les concepts et relationsque ceux-ci évoquent. Ils exigent que le lecteur dispose de connaissances linguistiques et conceptuelles et qu'il puisse mobiliser les unes et les autres sans être débordé par la tâche. En effet, les êtres humains ont une capacité limitée de traitement qui restreint la quantité d'informations qu'ils sont susceptibles de manipuler simultanément. L'activité de compréhension se déploie en relation avecun texte et en fonction de l'objectif poursuivi par le lecteur (se distraire, rechercher une information, comprendre comment monter une maquette ou réaliser une recette, etc). Il faut concevoir l'activité de compréhension comme aboutissant toujours à une interprétation du texte présentant une marge de liberté plus ou moins large en fonction du texte, des standards que se fixe le lecteur (ou quilui sont imposés) et des

connaissances préalables dont il dispose. L'existence d'une marge d'interprétation conduit à soulever le problème de l'évaluation de la compréhension et des méthodes mises en œuvre pour l'assurer : réponses à des questions (littérales ou inférentielles), construction de paraphrases (rappel de textes, résumé, etc), réalisation de dispositifs (maquettes, tracés),détection d’incohérences. Le lecteur a une capacité limitée de traitement de l'information. Cela signifie qu'il ne peut réaliser simultanément qu'une quantité restreinte d'opérations cognitives. Il lui faut donc, en fonction des caractéristiques du texte (familiarité avec le lexique, complexité relative des phrases), de ses connaissances préalables du domaine évoqué par le texte et des objectifs assignés(se distraire, s'informer, apprendre), allouer son attention de la manière la plus adaptée possible. Cette allocation des ressources doit permettre l'élaboration d'un modèle mental le plus proche de celui qui est nécessaire à l'exécution de la tâche proposée (résoudre un problème; répondre à des questions etc) et de l'intention de l'auteur. L’aboutissement de l’activité de compréhension ne peutêtre la construction de représentations fragmentaires juxtaposées, chacune correspondant à une compréhension partielle éventuellement correcte, mais sans articulation d'ensemble leur donnant unité et cohérence. C'est pourtant ce qui se produit souvent, chez les adultes, même cultivés, ou plus fréquemment chez les enfants ou les novices, soit, pour les premiers, qu’ils soient confrontés à des textesabordant des domaines de connaissance qu’ils méconnaissent, soit, pour les seconds, qu’ils ne parviennent pas à coordonner l'ensemble des informations, ou à contrôler l'exercice même de la compréhension. Le caractère partiel ou erroné des interprétations qui s’ensuivent échappe le plus souvent aux lecteurs eux-mêmes, ce qui les empêche de les corriger. Le problème est donc, pour tous ceux qui se...
tracking img