Confiance mode d'emploi

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 77 (19086 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
p.11
1. Et pourtant, la confiance c'est vital
« «Nous vivons une société de défiance, une crise des relations sociales minées par des mécanismes lourds de discrimination, d'individuation, d'exclusion et de mépris, une situation collective définitivement détériorée à laquelle il n'est plus possible d'apporter de remèdes. » »
« (…) C'est dire combien cette confiance, son retour puis samaintenance vont devenir de plus en plus essentiels pour que nos sociétés puissent envisager de poursuivre leur marche en avant. Il s'agit d'un principe vital: sa restauration est sans doute la première urgence de la planète. »
p.12
Stephen M.R. Covey : « Alors que les scandales qui touchent le monde de l'entreprise, les menaces terroristes, les manœuvres internes et la précarité des rapports conjugauxont fait chuter la confiance sur presque tous les fronts, j'affirme que la capacité à instaurer, développer, accorder et restaurer la confiance est non seulement vitale pour notre bien-être personnel et interpersonnel, c'est la compétence clé nécessaire pour la direction de la nouvelle économie globale. »
« Deux ouvrages récents, Le capitalisme d'héritiers (la crise française du travail) et Lasociété de défiance (comment le modèle social français s'autodétruit) soulignent combien cette crise de confiance et les coûts induits qu'elle fait payer à la société sont bien plus considérables en France que dans la plupart des autres pays occidentaux : la dramatique conjoncture actuelle accroît cette crise de confiance mais, chez nous, elle est structurelle; les événements économiquesd'aujourd'hui ne font que l'aggraver. Fondés sur plusieurs macro-enquêtes mondiales , différentes dans leurs origines et leurs propos mais convergentes dans leurs conclusions, les livres de ces auteurs montrent combien se creuse, chez nous, l'incroyable méfiance réciproque entre dirigeants et dirigés dans le monde du travail et, en général, de chaque citoyen vis-à-vis des autres, des pouvoirs publics et dumarché. »
p.13
« Parmi les 21 principales puissances développées, la WVS classe la France à l'avant dernier rang pour « la satisfaction du salarié dans son travail », juste avant la Grèce et au dernier rang pour « la liberté de prendre des décisions dans son travail » ; pour l 'IMD, nous arrivons au 57e rang sur 60, bonne dernière des pays riches en ce qui concerne les relations sociales dansl'entreprise; pour le GCR, nous sommes 99e sur 102 (seuls, le Venezuela, le Nigeria et Trinidad font pire) pour la qualité des relations entre employés et employeurs. »
« (…) Dans La société de défiance, Algan et Cahuc imputent cette lourde et coûteuse méfiance au corporatisme et à l'étatisme qui fondent, culturellement, le modèle social français: « L’un et l'autre sont au cœur des dispositifs quirégissent notre vie collective depuis la Libération. L’omniprésence de la réglementation, qui caractérise l'étatisme, engendre l'irresponsabilité par rapport au bien commun. L’attribution des droits sur la base des statuts professionnels alimente les inégalités et la suspicion des catégories entre elles. » Thomas Philippon, lui, met en cause le capitalisme français qui tend à privilégierl'héritage, qu'il soit direct (sous la forme de transmission successorale) ou sociologique (sous la forme de la reproduction sociale par le diplôme et le statut), ce qui limite le brassage entre les groupes, alimente l'ignorance et la méfiance des uns envers les autres, engendre des relations défectueuses entre dirigeants et dirigés où manque de coopération et faiblesse de la délégation produisent desrigidités aux coûts astronomiques. »
p.14
« « L’analyse systématique des données disponibles me pousse à conclure, écrit cet économiste renommé, que la mauvaise qualité des relations de travail constitue le frein le plus massif au dynamisme de l'économie française ». »
Qu'est-ce que la confiance?
« (…) dans un monde où on ne lit plus, ce pauvre mot de confiance a perdu, la plupart du temps,...
tracking img