Confiteor de l'artiste

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1322 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le titre du poème, "Confiteor" a un double sens : "je proclame solennellement, je confesse à Dieu, aveu des péchés commis + confesser sa foi, l'affirmer publiquement, profession de foi + aveu de ses insuffisances par rapport à l'idéal artistique (fautes), avouer la distance entre ce que je suis en tant qu'artiste et ce que je prétends être.



Poème en deux parties :



1) l'extase (dudébut jusqu'à "sans déduction")

2) La détérioration, la crise nerveuse



Que les fins de journées d'automne sont pénétrantes ! exclamation, automne : saison du déclin, de la mort, fin de la journée : crépuscule rouge orangé, mais Baudelaire ne décrit ni les couleurs de la nature, ni le coucher de soleil ; absence de "pittoresque". Le poème suggère plus qu'il ne décrit, sorte"d'impressionnisme". La première phrase instaure un climat de vague mélancolie ; "pénétrantes" : participe présent employé comme adjectif qualificatif. Baudelaire joue sur les deux sens du mot (cf. Verlaine : "J'ai fait ce rêve étrange et pénétrant", "quelle est cette langueur qui pénètre mon coeur?") : sens figuré (XVème siècle : qui procure une impression puissante), sens propre : transpercer. Cettesensation puissante s'avère génératrice de douleur ; le mot annonce la crise évoquée dans la deuxième partie du poème.



"car il est de certaines sensations délicieuses" : "de certaines sensations" : expression très vague mais pour évoquer quelque chose de très précis que les mots sont impuissants à nommer. Pour Baudelaire, l'expérience esthétique rejoint l'expérience mystique (cf. Saint Jean dela Croix, sainte Thérèse d'Avila, la spiritualité baroque)



"il n'est pas de pointe plus acérée que celle de l'infini" : le mot pointe renvoie au mot "pénétrer", Baudelaire n'aime pas la nature ; le paysage évoque l'infini parce qu'il est vide, il s'agit d'un paysage marin ; Baudelaire n'évoque ni la montagne, ni la campagne, ni un lac comme Lamartine ; absence de rives, d'obstacles.Mélange de plaisir et de douleur.



"Grand délice" reprend "sensations délicieuses" (cf. Hölderlin, "le bleu délicieux du ciel"), expression mystique... "que celui de noyer son regard dans l'immensité du ciel et de la mer !" Deuxième phrase exclamative qui traduit l'enthousiasme, le lyrisme ; jeu de mots sur "noyer" et "mer", volonté d'oubli, d'inconscience. Baudelaire voudrait se fondre dans lemonde. Tonalité bleue ; Baudelaire ne décrit toujours pas, mais si l'on relie avec le paragraphe précédent, on s'aperçoit qu'il évoque une réalité devenue banale, qu'il renouvelle un "cliché" : un coucher de soleil sur la mer.



"Solitude, silence, incomparable chasteté de l'azur !" : troisième phrase exclamative ; "l'azur" = le ciel, mais désigne aussi la couleur bleue. Chasteté de l'azuropposée à la fertilité de la terre, dualisme de Baudelaire : le ciel représente l'idéal. Cf. "L'Etranger" ; chasteté : vertu, comportement d'une personne chaste, ascétisme, continence, pureté, sagesse, chasteté conjugale, voeu de chasteté : qui impose la continence absolue ; "Il y avait autour de la jeune fille un tel parfum de chasteté, un tel charme de vertu (V. Hugo), contraire de :concupiscence, corruption, débauche, dépravation, dissipation, immodestie, impudeur, impureté, incontinence, indécence, lascivité, licence, lubricité, luxure, sensualité, vice, volupté.



Nostalgie de pureté, d'innocence, de solitude et de silence, vie monastique, religieuse. Cf. la double postulation vers le ciel et vers la terre. Solitude et silence de l'azur et du poète : assimilation au paysage,identification-fusion avec le décor.



"Une petite voile frissonnante à l'horizon" : un seul "objet" dans ce décor, une voile, élément aérien (blanche ?), "une seule", "petite" : solitude de la voile et solitude du poète. "Voile" désigne un bateau par métonymie.



"qui par sa petitesse et son isolement imite mon irrémédiable existence" : cf. Arthur Rimbaud, Le Bateau ivre (le poète...
tracking img