Conflits et mobilisation sociale

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 32 (7811 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 janvier 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
CHAP 5 – CONFLITS ET MOBILISATION SOCIALE 51 – MUTATIONS DU TRAVAIL ET CONFLITS SOCIAUX
1. Dans les sociétés démocratiques, la tension provoquée par la coexistence entre un un idéal égalitaire et des inégalités réelles se traduit souvent par des conflits sociaux. Un conflit social implique une opposition entre des acteurs qui cherchent à imposer leur domination dans le champ social. Il faut doncs’interroger sur les acteurs qui sont au cœur du conflit et sur les relations qu’ils entretiennent. Les conflits sociaux sont-ils toujours des conflits de classe comme le pensait Karl Marx ? Ont-ils toujours pour objet le partage des richesses matérielles ? Comment les acteurs s’organisent-ils pour faire aboutir leurs revendications ? La classe ouvrière est-t-elle toujours la classe qui est aucœur des conflits ? Quel est le rôle des syndicats dans la mobilisation et l’aboutissement du conflit ? Existe-t-il d’autres types d’organisation que les syndicats ? La grève est-elle le moyen le plus efficace pour aboutir ? 2. Dans les sociétés démocratiques, les conflits modifient les rapports sociaux initiaux. Le conflit est producteur de changement social. Le conflit a d’abord été perçuhistoriquement comme néfaste à la cohésion d’une société. La grève était interdite en France jusqu’en 1864 et les actions violentes qui sporadiquement éclatent dans les quartiers difficiles apparaissent comme un facteur de désagrégation sociale. Les conflits remettentils toujours en cause l’ordre social établi ? Aboutissent-ils toujours à une Révolution comme le pensait Karl Marx ? N’ont-ils pas aussi pourrésultat de mettre en relation des groupes opposés, de les obliger à se parler et à négocier, et, de ce fait, de favoriser l’intégration sociale ? 3. En même temps, le changement social est générateur de conflits sociaux. Ainsi, le conflit peut prendre sa source dans la volonté de résister à un changement de l’ordre social. Le projet du « Contrat premier emploi (CPE) » en 2006, qui prévoyait deflexibiliser les contrats d’embauche des jeunes, a mobilisé des millions de personnes dans la rue, par exemple. Les conflits n’ont-ils pour origine que les mutations du marché du travail ou de son organisation ? La croissance du chômage et de la précarisation du travail ont-ils augmenté la conflictualité dans les pays développés ?

A – Conflits de classe : Révolution ou intégration ?
1 – Laconception marxiste de la lutte des classes
1. Un Conflit social correspond à la manifestation d’un antagonisme entre des groupes sociaux aux intérêts divergents qui veulent modifier le rapport de force en leur faveur. Le conflit suppose trois conditions :    Les acteurs sont regroupés (dimension collective des conflits) ; Les relations d'interdépendance entre les acteurs du conflit traduisent unrapport de domination ; Le conflit social a toujours un enjeu, un objet. Le conflit n'est qu'une dimension de l'action collective que l'on peut définir comme étant l'union d’individus pour agir, promouvoir des idées, revendiquer des changements sans que cela passe nécessairement par un conflit direct avec un autre acteur collectif. L'action collective intègre donc les conflits sociaux mais englobeaussi d'autres formes d'action. 2. Alors que Durkheim met l’accent sur le rôle de la division sociale du travail dans la cohésion sociale et l’intégration sociale, Karl Marx (1818-1883), dans « Le Capital » (1867), souligne l’importante de la division de la société en classes et du rôle de la lutte des classes dans le changement social. Son analyse sert de point de départ de l’analysesociologique des conflits sociaux. 3. Il faut resituer l’analyse de Marx dans le contexte économique de l’époque. Les mutations économiques (développement de l’urbanisation, l’exode rural, …) qui accompagnent la Révolution industrielle vont bouleverser le paysage social ; l’apparition d’une catégorie nouvelle le « prolétariat de fabrique » sera ressentie par les contemporains comme un phénomène majeur de...
tracking img