Conjoncture cameroun 2010

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1494 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
REPUBLIQUE DU CAMEROUN
Paix – Travail – Patrie
-------------------- | |REPUBLIC OF CAMEROON
Peace – Work – Fatherland
-------------------- | |
|MINISTERE DES FINANCES | |MINISTRY OF FINANCE |
|--------------------- ||-------------------- |
|DIRECTION GENERALE DES IMPOTS | |GENERAL DEPARTMENT OF TAXES |
|---------------------- | |------------------ |
|DIVISION DES GRANDES ENTREPRISES| |LARGE TAX PAYERS UNIT |
|--------------------- | |--------------------- |
|SERVICE DES STATISTIQUES | | ||---------------------- | | |
| | | |
|N°___________MINFI/DGI/DGE/SS | |Yaoundé, le|
| | | NOTE |
| | |A |
|| |L’ATTENTION DE MONSIEUR LE DIRECTEUR GENERAL DES IMPOTS |
| | | |
|Objet : Note de conjoncture du premier trimestre 2010 de la DGE | |YAOUNDE |J’ai l’honneur de soumettre à votre bienveillante attention ci-joint la note de conjoncture économique de la DGE pour le compte du premier semestre 2009. Cette note retrace l’évolution de la conjoncture économique internationale et nationale, son implication sur le rendement de la DGE et les performances réalisées par les structures de la DGE.L’économie mondiale a traversé en 2009 une période d’instabilité financière sans précédent, qui s’est accompagnée de la récession économique et de l’effondrement des échanges les plus graves jamais observé depuis de nombreuses décennies. Toutefois, les plans de relance mis en dans les pays avancés et de nombreux pays émergents ont conduit à la normalisation de la situation financière. Ainsi, la croissancemondiale devrait rebondir de 3% en 2010 après 1,1% en 2009, même si cette reprise n’est pas homogène.
Cette reprise s’est ressentie au Cameroun dès le premier trimestre 2010. En effet, le chiffre d’affaires des opérations taxables (base de détermination des principaux impôts) des 500 plus grandes entreprises du Cameroun a augmenté de 8 % par rapport au premier trimestre 2009.Cette croissance est essentiellement l’œuvre des secteurs industriel et de l’énergie. En effet, la reprise observée dans le secteur de la distribution pétrolière du fait de la reprise économique combiné à l’entretien de ses installations pour l’amélioration de sa production a relancé les activités de la SONARA.
De même, les entreprises industrielles profitent des ventes de...
tracking img