Conscience

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (407 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La conscience
I. La conscience, « organe » de perception
! La conscience est le mode de la perception des choses• Avoir conscience de quelque chose, c'est distinguer la chose de soi
et des autres choses. On peut donc classifier les éléments de la
connaissance à partir de la conscience quel'on en a.
• Je perçois le monde grâce à ma sensibilité, c'est-à-dire grâce à mes
sens, et cette simple perception est pour moi consciente. A la
perception simple, s'ajoute la pensée que jeperçois la chose.
! Par sa faculté consciente, l'homme se situe au-dessus de
la nature
• L'homme se situe en vis-à-vis du monde, en même temps qu'il en
fait partie.
• La conscience opère la synthèse desdonnées extérieures et les
rapporte au sujet.
• Cette distance permet au sujet de comprendre (de considérer dans
leur totalité) les objets du monde et de les analyser.
• La distance que laconscience opère avec les choses est la
condition de la connaissance.
II. La conscience, point de départ de la
connaissance de soi et du monde (théorie
classique)
! Le doute systématique
• Ce premierprincipe ne peut être découvert qu'à l'issue de
l'élimination de toutes les idées qui peuvent être mises en doute.
(méthode du doute systématique).

L'inconscient
I. Le contraire de l'étatconscient
! Une partie de nos actes échappe à notre conscience
• Il se passe des choses dans notre psychisme qui ne dépassent pas
le seuil de la conscience. Le sujet n'a donc pas tout pouvoir sur sonpsychisme.
• Le psychisme est constitué de deux grandes forces souvent
contradictoires, l'une consciente, l'autre inconsciente.
! L'inconscient, c'est l'incompréhensible, le désordre
• L'inconscientest le lieu des pulsions, des désirs. L'inconscient fait
partie de l'irraisonné.
! L'inconscient, c'est pourtant une organisation
• Si une partie de nos actes est inconsciente, c'est parce que...
tracking img