Conscience

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 28 (6985 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 octobre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
1) Les termes du sujet

- maître : personne qui exerce une domination, une fonction de direction; celui qui possède une chose.

- soi : pronom réfléchi de la 3e personne; ce que chacun est pour lui-même; la conscience de soi.

2) Le sens du sujet

- Qu’est-ce qu’exercer une domination et un pouvoir sur la conscience de soi, sur ce que chacun est pour lui-même, et ce par la médiation decette même conscience de soi?

3) La problématique

- Comment conduire une vie, une existence, alors que tant de menaces pèsent sur le sujet, que tant d’angoisses l’écrasent, de la terreur de la mort et du temps jusqu’aux troubles issus des passions ? Comment assurer le salut de l’âme et échapper aux puissances de dislocation ? Comment donc avoir un pouvoir sur soi, constituer un sujet autonome,un gouvernement de soi-même permettant de se construire, de s’inscrire dans le temps, d’édifier une durée psychique résistant aux troubles passionnels comme à l’angoisse de la mort ?

- Le problème est de savoir si le déploiement d’une force et d’un dispositif stratégique (notion de pouvoir) peut s’appliquer au sujet lui-même. Le pouvoir, d’essence sociale, peut-il concerner le sujet ?

-L’enjeu est évident : le sujet engage toute la pratique de notre vie, la maîtrise de soi formant le noyau essentiel de notre vie. Comment se conserver soi-même et maintenir sa propre existence, comment trouver une règle de conduite, une et harmonieuse ? Il en va de notre liberté et de notre bonheur.

4) Choix du plan

- Plan progressif qui procédera par déploiement et analyse de plus en plusfouillée de la notion de maîtrise de soi. Nous donnerons ici les idées principales qui auraient pu servir au développement.

I) Être maître de soi, c’est se connaître et savoir ce que nous sommes
Haut de la page

- Que signifie, en premier lieu, l’exercice d’un pouvoir sur soi, sur le sujet ? Que représente, en première approche, cet effort de l’homme pour se faire lui-même que désignerait lamaîtrise de soi ? A côté de la maîtrise sur les choses (par la technique, le travail, par exemple), du pouvoir politique (l’Etat, le gouvernement) et social (le pouvoir des classes sociales, des groupes, etc.), on peut parler, en effet, d’un pouvoir sur soi : pour se gouverner soi-même, se maîtriser, trouver une règle de conduite harmonieuse et résister aux forces de dislocation (les troublespassionnels, l’angoisse de la mort, l’usure du temps, etc.), il convient d’abord de se connaître, c’est-à-dire de savoir qui nous sommes et ce que nous sommes.

A) La non maîtrise de soi : l’exemple des passions
Haut de la page

- Qu’est-ce que maîtriser un processus quel qu’il soit ? C’est organiser une stratégie vitale pour soumettre à une force ce processus. Or, qu’est-ce que le soi, dans la question“qu’est-ce qu’être maître de soi” ? On entend par là le sujet lui-même, la conscience du sujet. Ce sujet exige une maîtrise ou un pouvoir, c’est-à-dire l’exercice d’une force. Mais pour quelle raison ? Que serait ce “soi”, s’il n’était pas maîtrisé ? Il serait perdu dans le chaos ou le vide, dans l’écoulement incessant du temps, des pulsions, des désirs ou des passions. Si je n’agis pas sur le“soi”, alors je me perds moi-même, je m’égare : la non maîtrise de soi représente la forme même de l’aliénation, de l’esclavage, de l’intempérance, de l’homme esclave de lui-même et du monde (voir le discours de Calliclès donné en devoir et la figure de l’intempérance que Platon décrit et compare volontiers à un tonneau percé; voir également la première partie du cours sur le désir). L’intempéranceconsiste, pour le soi, à se laisser emporter dans un flux et un flot irrationnels, à vivre passivement, à être possédé par des forces qui aveuglent et produisent désordre et incohérence.

- Ainsi, pour toute la tradition antique et classique, les passions désignent-elles tous les phénomènes passifs de l’âme, c’est-à-dire tout ce qui est subi par l’individu, échappe à sa volonté et à sa...
tracking img