Conscience

Pages: 24 (5798 mots) Publié le: 10 avril 2013
La conscience
désigne-t-elle
la maîtrise de soi ?











PLATON, République (IVè s. av. J.-C.), VII, 515-9 (Socrate, à Glaucon)
" Maintenant, repris-je, représente-toi de la façon que voici l'état de notre nature relativement à l'instruction et à l'ignorance. Figure-toi des hommes dans une demeure souterraine, en forme de caverne, ayant sur toute sa largeur une entréeouverte à la lumière ; ces hommes sont là depuis leur enfance, les jambes et le cou enchaînés (...) ; la lumière leur vient d'un feu allumé sur une hauteur (...) ; imagine que le long de cette route est construit un petit mur, pareil aux cloisons que les montreurs de marionnettes dressent devant eux (...). - Je vois cela, dit-il. - Figure-toi maintenant le long de ce petit mur des hommes portant desobjets de toute sorte, qui dépassent le mur, et des statuettes (...) - Voilà, s'écria-t-il, un étrange tableau et d'étranges prisonniers. -Ils nous ressemblent, répondis-je ; (...) Si donc ils pouvaient s'entretenir ensemble ne penses-tu pas qu'ils prendraient pour des objets les ombres qu'ils verraient ? - Il y a nécessité. (...) - Assurément, repris-je, de tels hommes n'attribueront de réalitéqu'aux ombres des objets fabriqués. - C'est de toute nécessité. - Considère maintenant ce qui leur arrivera naturellement si on les délivre de leurs chaînes et qu'on les guérisse de leur ignorance. Qu'on détache l'un de ces prisonniers, qu'on le force à se dresser immédiatement, à tourner le cou, à marcher, à lever les yeux vers la lumière ; (...) Ne penses-tu pas qu'il sera embarrassé, et que lesombres qu'il voyait tout à l'heure lui paraîtront plus vraies que les objets qu'on lui montre maintenant ? - Beaucoup plus vraies, reconnut-il. - (...) Et si, repris-je, on l'arrache de sa caverne par force, qu'on lui fasse gravir la montée rude et escarpée, et qu'on ne le lâche pas avant de l'avoir traîné jusqu'à la lumière du soleil, ne souffrira-t-il pas vivement, et ne se plaindra-t-il pas deces violences ? Et lorsqu'il sera parvenu à la lumière, pourra-t-il, les yeux tout éblouis par son éclat, distinguer une seule des choses que maintenant nous appelons vraies ? - Il ne le pourra pas, répondit-il ; du moins dès l'abord. - Il aura, je pense, besoin d'habitude pour voir les objets de la région supérieure. (...) Après cela il en viendra à conclure au sujet du soleil, que c'est lui quifait les saisons et les années, qui gouverne tout dans le monde visible, et qui, d'une certaine manière, est la cause de tout ce qu'il voyait avec ses compagnons dans les cavernes. - Evidemment, c'est à cette conclusion qu'il arrivera. - Or donc, se souvenant de sa première demeure, de la sagesse qu'on y professe, et de ceux qui y furent ses compagnons de captivité, ne crois-tu pas qu'il seréjouira du changement et plaindra ces derniers ? - Si, certes. (...) - Imagine encore que cet homme redescende dans la caverne et aille s'asseoir à son ancienne place : n'aura-t-il pas les yeux aveuglés par les ténèbres en venant brusquement du plein soleil? - Assurément si, dit-il. - Et s'il lui faut entrer de nouveau en compétition, pour juger ces ombres, avec les prisonniers qui n'ont point quittéleurs chaînes, dans le moment où sa vue est encore confuse et avant que ses yeux ne soient remis (...), n'apprêtera-t-il pas à rire à ses dépens (...) ? Et si quelqu'un tente de les délier et de les conduire en haut, et qu'ils le puissent tenir en leurs mains et tuer, ne le tueront-ils pas ?- Sans aucun doute, répondit-il. - Maintenant, mon cher Glaucon, repris-je, il faut appliquer point par pointcette image à ce que nous avons dit plus haut, comparer le monde que nous découvre la vue au séjour de la prison, et la lumière du feu qui l'éclaire à la puissance du soleil. Quant à la montée dans la région supérieure et à la contemplation de ses objets, si tu la considères comme l'ascension de l'âme vers le lieu intelligible, tu ne te tromperas pas sur ma pensée (...) : dans le monde...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • la conscience
  • La conscience
  • La conscience
  • La conscience de soi
  • La conscience
  • La conscience de soi
  • La conscience
  • La conscience

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !