Conscience

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 58 (14477 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La conscience

Introduction 2

I. Approches épistémologiques 2

A. Le cogito (Descartes) 2
1. La révolution cartésienne 2
2. Je pense, donc je suis 3
3. La logique du système cartésien 4

B. Sujet transcendantal et moi empirique (Kant) 5
1. Le « Je pense » est un principe d’unité qui est la condition de toute pensée 5
2. Transcendantal et transcendant 6C. Le cogito est une illusion grammaticale (Nietzsche) 7
1. Le doute interdit d’utiliser les concepts de Je et de pensée 7
2. Deuxième falsification : l’introduction d’une causalité 8

D. L’intentionnalité (Husserl, Sartre) 8
1. L’idée d’intentionnalité (Husserl) 8
2. Critique de l’intériorité (Husserl, Sartre) 9
3. Le « monde de la vie » (Husserl) 10
4. L’idée dephénoménologie (Husserl) 11

II. Approches existentialistes 11

A. Conscience et temps 12
1. Le temps n’existe que dans notre conscience (Saint Augustin) 12
2. La conscience est temps : de la mémoire à la durée (Bergson) 12
3. Rétention et protention 12

B. La projection 12
1. Projection et existence (Heidegger) 13
2. L’imagination et le néant (Sartre) 13

C.La conscience, le moi et le monde 14
1. Le moi n’est pas directement connu (Pascal, Hume) 14
2. La conscience doit s’extérioriser dans le monde pour se comprendre (Hegel) 15
3. La conscience se constitue dans le rapport à autrui (Hegel, Sartre, Goffmann) 16

III. Approches morales 18

A. La conscience morale 18
1. La « voix de la conscience » 18
2. Conscience etconscience morale 18
3. La conscience comme indépendance à l’égard de nos instincts 18

B. Qu’est-ce qu’une personne ? 19
1. Conscience, identité et personne morale (Locke) 19
2. Une personne, c’est une conscience de soi (Chauvier) 20
3. La capacité de dire « Je » 20

Conclusion 21

Annexe 21

Quelques idées supplémentaires 21
La mauvaise foi (Sartre) 21L’intentionnalité 21
Toute conscience est corruption (Nietzsche) 22
La conscience vient de l’effort 22

Quelques questions 22
Quelques questions d’auto-évaluation 22
Sujets de dissertation 22

Introduction

Etymologie : conscience vient du latin cum scientia qui signifie « avec science », « qui est accompagné de connaissance ».
Rappel : l’opposition entre le désir et laconscience :
|désir |conscience |
|passions |raison |
|affects |idées|
|force |pensée |
|volonté |représentation |
|énergie |structure|
|matière |forme |

Il y a deux genres d’êtres : les choses, qui existent en soi ; les êtres conscients, qui existent non seulement en soi, comme choses, mais qui ont en plus conscience de soi et existent donc aussipour soi. Les choses ont une existence simple, les êtres conscients ont une existence double : à leur être matériel s’ajoute la représentation qu’ils ont d’eux-mêmes. (Hegel)
On peut aborder la conscience de plusieurs points de vue : du point de vue de son rôle dans la connaissance (approche épistémologique ou gnoséologique), du point de vue plus concret de la vie telle qu’elle est vécue...
tracking img