Conseillers ou censeurs sous les hans antérieurs

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 158 (39472 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Conseillers ou Censeurs ?

Les yushi daifu sous les Hans Antérieurs

Introduction.

Lorsque le siècle des Lumières découvre, à travers la narration des jésuites, l’organisation mandarinale de la Chine, il y voit un modèle athée et vertueux de dévouement au bien public. Plus tard, les examens du Civil Service anglais et les concours français d’entrée dans l’administration sont institués àl’exemple des examens chinois. Au-delà de ce tableau idyllique, on peut également constater que les critiques n’ont pas manqué dans la littérature chinoise à l’encontre des fonctionnaires dépravés et corrompus qui affament le peuple. En France, de nos jours, le terme de bureaucratie a pris une connotation péjorative et il est de bon ton d’en fustiger les excès, sinon d’en exiger la suppression.

Leshistoriens restent étonnés par ce système chinois de gouvernement fondé sur la seule qualification pour un poste, dont l’existence est attestée dès les premières dynasties et qui n’a pris fin qu’en 1911. Car, même si la description idéale du comportement du lettré n’a pas toujours correspondu à la réalité, il faut bien constater que le système s’est perpétué pendant deux millénaires et essayerd’expliquer pourquoi. Certains pensent que l’une des explications réside dans l’existence d’un mécanisme original d’autocontrôle qui a réussi à stabiliser le système et à lui faire traverser toutes les périodes de troubles dont l’histoire chinoise est parsemée.

Cette notion d’autocontrôle est absente dans la théorie de Taylor (1911), née de l’observation du fonctionnement des premières grandesentreprises américaines. C’est Fayol (1920) qui signale le premier l’importance du contrôle dans l’administration des organisations humaines. Mais, c’est seulement dans les années 1960-70 que se développe une théorie générale des organisations s’appuyant sur la notion cybernétique et biologique de système autorégulé. Il apparaît que l’histoire de la Chine donne des exemples de fonctionnement de cesnotions modernes redécouvertes récemment. L’étude des empires de l’antiquité (Egypte, Rome, Perse) révélerait peut-être qu’une dose d’autorégulation est nécessaire au maintien de toute grande organisation humaine.

Pour ce qui est de la Chine, nous avons cherché les attestations les plus anciennes de ce mécanisme d’autorégulation en précisant le rôle tenu sous la dynastie des Han antérieurs (206avant J.-C.-8 après J.-C.) par les fonctionnaires chargés du contrôle de l’administration et en particulier par le titulaire du grade le plus élevé, le yushi daifu 御史大夫.

Les sources primaires de la dynastie Han pouvant concerner l’organisation de l’État sont peu nombreuses et principalement limitées à des documents de caractère officiel qui fournissent une synthèse des événements jugés marquantspour la dynastie. Elles sont la seule base de travail des historiens chinois des dynasties ultérieures comme des historiens de l’époque moderne. Les données brutes ayant servi à l’élaboration de ces sources (édits impériaux, échanges administratifs, textes de lois, décisions de justice, rapports de contrôle...) ont été perdues en grande partie dès la débâcle de la fin des Han postérieurs et lamise à feu de Luoyang par les troupes du général Dong Zhuo 董桌 en 189 après J.-C..

Nous avons d’abord consulté les textes à caractère historique suivants :

• le Zhouli 周礼 (Les rites des Zhou), description des mécanismes de l’administration royale des Zhou à l’époque des Royaumes Combattants (453-222 avant J.-C.).. On y trouve de nombreuses fonctions qui sont utilisées par les dynastiesultérieures, en particulier celle de scribe impérial (yushi 御史).

• les histoires officielles couvrant la dynastie des Han. Le Shiji 史记 (Mémoires historiques) n’est pas une commande officielle mais les auteurs, Sima Tan 司马谈 (mort en 110 avant J.-C.), astrologue archiviste et son fils Sima Qian 司马迁 (145-90 avant J.-C.) ont eu accès aux archives impériales. Ils ont rassemblé toute la...
tracking img