Consolidation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1884 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
RAPPORT DE LECTURE

COMPTABILITE APPRONDIE

INTRODUCTION A LA CONSOLIDATION

Master finance

I-BUT DES COMPTES CONSOLIDES ET DEFINITIONS

Le développement des entreprises se fait de plus en plus au travers d'entités dépendantes mais distinctes juridiquement, soit par créations de filiales, soit par prises de participations dans d'autres sociétés. Il se constitue ainsi desensembles de sociétés étroitement liées entre elles qui forment ce qu'on appelle des groupes lorsqu'elles dépendent d'une même unité de contrôle, appelée société-mère.
Chaque société d'un groupe tient une comptabilité indépendante. Mais l'examen des documents comptables des différentes sociétés du groupe ne donne pas une image claire de la situation économique et financière de l'ensemble. Il faut pourcela disposer de comptes de groupe, c'est-à-dire de comptes consolidés, constitués d'un bilan, d'un compte de résultat et d'un tableau de financement uniques.

La consolidation comptable consiste à établir les états financiers d'un groupe de sociétés, pour publication mais aussi pour ses besoins internes. Elle agrège pour cela les comptabilités de chacune des sociétés qui composent ce groupeet opère des retraitements afin de faire comme s'il ne s'agissait que d'une entité unique.
Ceci explique que la consolidation des comptes soit devenue un véritable instrument de gestion et d’analyse des groupes.

La notion de groupe
Si une société est dotée d’une autonomie juridique et économique propre, il est toutefois rare
que cette autonomie lui apporte les éléments nécessaires à sondéploiement. Une diversification de compétences, de produits, une expansion géographique conduisent la plupart du temps la société à chercher des alliances avec d’autres sociétés.
Pratiquement, on constate qu’une alliance revêt des formes de plus en plus précises et plus ou
moins étroites, allant de la simple représentation commerciale à la prise de contrôle d’une société sur une autre dans le butd’influencer de façon décisive la gestion journalière de ladite société contrôlée.

On entend par Contrôle le pouvoir de diriger les politiques financières et opérationnelles d’une entité afin d’obtenir des avantages de ses activités.

II-LES POURCENTAGES DE PARTICIPATION

1- Pourcentage de contrôle

Le pourcentage de contrôle mesure le lien de dépendance directe ou indirecte entre lasociété-mère et ses filiales. Il correspond au pourcentage des droits de vote détenus par la maison-mère dans la filiale.
Le calcul constitue un préliminaire indispensable à l'attribution à chaque société, une méthode
de consolidation.

2- Pourcentage d’intérêts

Le pourcentage d’intérêts correspond à la fraction du patrimoine détenue directement ou indirectement par la société mèredans chaque société du groupe. Le pourcentage d’intérêts peut être différent du pourcentage de droits de vote. Il permet de calculer la fraction représentative des intérêts du groupe dans les capitaux propres d’une entreprise consolidée.

III- ORGANISATION D’UN GROUPE

C’est la première étape préparatoire à la consolidation. Elle consiste à étudier les bilans des sociétés susceptiblesd’appartenir au groupe et permet d’établir un système organisationnel : l’organigramme.

Il représente les interdépendances entre les sociétés et le pourcentage de contrôle détenu.
Ce pourcentage de contrôle déterminera la méthode de consolidation à utiliser. Il traduit le lien de
dépendance directe ou indirecte entre la société mère et chacune des autres sociétés. En cas de
participationsindirectes et multiples, les pourcentages de contrôles s’additionnent « horizontalement » afin de déterminer le pourcentage final.

=> Nombre de Droits de VOTE (%).
Le calcul des pourcentages d’intérêt permet d’effectuer les calculs de consolidation. Il s’agit de
déterminer ainsi le pourcentage de bénéfice qui remonte jusqu’à la société mère. Les pourcentages
d’intérêt « verticaux » se...
tracking img