Consommation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 17 (4216 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Définitions posées par la Comptabilité nationale française[modifier]

Les normes posées par la comptabilité nationale distinguent : La consommation finale et la Consommation productive .
La Consommation finale[modifier]

Elle correspond au niveau national à la Quantité des biens et services utilisés qui concourent à la satisfaction directe :

* des besoins humains individuels (consommation des ménages), ( Elle est aussi appelée Consommation privée )

Ainsi ,la consommation finale des ménages ou la consommation privée comprend:

L'ensemble des dépenses ayant permis l'acquisition de biens et services ( marchands ou non marchands ) par les ménages pour satisfaire leurs besoins individuels.
L'ensemble des dépenses pour les biens et services issus d'une productiondestinée à un usage final propre ( les services domestiques ...) :l'autoconsommation ).Lorsque les ménages consomment ce qu'ils produisent eux-mêmes, même partiellement, on parle d'autoconsommation. Voir dans l'agriculture traditionnelle le cas de l' agriculture vivrière).

Remarque :Encomptabilité nationale,

les achats de logements par les ménages sont comptabilisés comme des dépensesd'investissement
le fait qu'un propriétaire occupe son logement se traduit par la constatation d'une fourniture de service à lui-même

* de besoins collectifs (consommation des administrations ).

La consommation productive[modifier]

Selon la comptabilité nationale , elle se décompose en :

* consommation intermédiaire: Consommation productive contribuant à la productiond'autres biens (ou services) et définie comme :" Valeur des biens (autres que les biens d'équipement ) et des services marchands consommés au cours de la période dans le processus courant de production "

Exemple : La levure et la farine sont des biens intermédiaires utilisés dans la fabrication du pain

* consommation de capital fixe , qui est égale à la valeur de l'amortissementéconomique ( soit la dépréciation subie par le capital fixe dans la période considérée )

Exemple : l'amortissement du four du boulanger signifie qu'à chaque utilisation du four , une partie de la valeur de cet équipement est transférée dans les pains qui y sont cuits .

Remarque : En comptabilité nationale , seuls les biens et services produits peuvent être consommés. On ne consomme donc pas desressources naturelles comme l'air , ou des facteurs de production tels que la terre ou le travail .
En écologie[modifier]

En écologie, (c'est-à-dire comme science des écosystèmes en biologie, à ne pas confondre avec écologisme), la consommation désigne l'assimilation, l'ingestion ou l'utilisation par un organisme de ressources naturelles. La consommation entraîne presque toujours l'apparitionde déchets. Lorsque de nombreux organismes consomment au même endroit, l'écosystème où la consommation a lieu accumule des déchets. Ces déchets peuvent alors parfois servir de ressources à un ou plusieurs autres organismes. Dans les cas où le cycle biogéochimique est interrompu, des problèmes écologiques apparaissent entraînant l'effondrement ou le déséquilibre de l'écosystème.

* Laconsommation finale des ISBLSM:

Elle correspond aux transferts sociaux non marchands destinés aux ménages.

Economie[modifier]
Place dans l'économie[modifier]

La consommation, exercée en tant que fonction économique par les ménages fait partie du cycle économique général. Le budget des ménages comporte comme ressources

* Leurs revenus
* L'argent qu'ils peuvent emprunter
*celui qu'ils peuvent retirer de leur patrimoine (désépargne)

Ces ressources sont employées pour

* Leur consommation
* Leurs impôts et taxes
* Leurs remboursements d'emprunts
* Leur constitution d'épargne et leurs investissements (immobiliers...). En principe l'épargne sert à une consommation différée dans le temps.

On voit donc que la consommation dépend des revenus des...
tracking img