Consommation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 26 (6305 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
TPE : Culture et consommation.

Delmas Charlotte

Boufatah Karima

Bouyjou Margot

Année 2009/2010
Sommaire :

Problématique : Pour quelles raisons les entreprises se spécialisent-elles dans des produits spécifiques ?

I- Les pratiques alimentaires spécifiques.

A- Pratiques alimentaires en fonction des religions.
B- D'autres pratiques hors religions (Bio).

II-La réponse des entreprises.

A- Spécialisation des entreprises dans la production de biens alimentaires en fonction du mode de consommation ( Halal, Cacher, Bio).

Comment a évolué la demande en France ?

Pour le Halal.
Pour le Bio.

B- La réponse de cette demande sur Montauban.

Une grande surface : Auchan.

Le Halal.
Le Bio.

2. Un hard discount : LeaderPrice.

Le Bio.
Le Halal.

3. Le développement de la publicité Halal, Bio.

Introduction :

Tout au long de cet exposé nous nous intéresserons à l'influence des pratiques religieuses ( Halal , Cacher ) ou culturelles ( Bio ) sur la consommation des produits alimentaires.
Aujourd'hui de plus en plus d'entreprises se spécialisent dans la production de produits propres à cespratiques. Nous étudierons l'évolution de ces nouveaux marchés sur le territoire Français puis nous nous spécialiserons sur Montauban.
Nous mettrons en avant les pratiques alimentaires Musulmanes. Forcés de constater l'évolution du marché du Halal, les entreprises se sont spécialisées. On remarque un retour à la vie religieuse., et cela prend une place de plus en plus importante dans le mode deconsommation. Ayant saisies cette idée les entreprises ont toutes adhéré a ce marché et de ce fait la concurrence ne fait qu'augmenter. Au contraire le marché du Cacher lui se développe beaucoup moins. Notamment sur Montauban aucune entreprises ne vends des produits Cacher , cela est sûrement dû à la minorité Juive présente. Prenons Toulouse par exemple, où là le marché du Cacher se développe plus , lademande étant plus abondante.
Donc dans notre exposé nous privilégierons les pratiques alimentaires Musulmanes pour les pratiques religieuses. En revanche pour les pratiques culturelles nous parlerons essentiellement du marché du Bio.
Depuis quelques années , la qualité des produits et la protection de la planète sont devenues des causes prioritaires pour les français. Ici encore le marché connaîtune expansion fulgurante avec une demande qui ne cesse d'augmenter surtout depuis 3ans environ. Le marché du Bio est lui, beaucoup plus divers que celui du Halal : il touche plusieurs domaines. C'est-à-dire que les entreprises ont développé le Bio au niveau alimentaire , vestimentaire mais aussi au niveau des produits d'entretien. Ce marché longtemps réservé à une classe sociale aisée , estaujourd'hui abordable par tout le monde et fait parti du quotidien des Français.
A l'aide de ce dossier nous réfléchirons à pourquoi les entreprises se sont-elles spécialisées dans différentes branches. Pour cela , dans une première partie nous présenterons ces pratiques spécifiques, et en deuxième partie nous examinerons la réponse de ces entreprises.

I- PRATIQUES ALIMENTAIRES SPECIFIQUES.

A-Pratiques alimentaires en fonctions des religions.

Dans le monde il existe plusieurs religions, comme l’Indouisme qui représente environ 13.7% de le population mondiale. Le Bouddhisme qui représente 5,6% de la population mondiale. Le Christianisme qui représente 33,7% de la population mondiale, l’Europe compte 555,6 millions de chrétiens. Le Judaïsme : on estime que les juifs représententseulement 0,2% de la population mondiale et en Europe on en compte environ 2,43 millions. Et enfin l’Islam qui représente 19,4 % de la population mondiale, il y a environ 32 millions de musulmans en Europe.
Nous allons présenter les religions qui sont les plus présentes en France, c'est-à-dire le Christianisme, l’Islam et le judaïsme, qui sont trois religions monothéistes. Enfin nous nous...
tracking img