Constantinople au 12e siecle

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2323 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Dossier 11 : Constantinople au XIIe siècle
Commentaire du texte Constantinople vue par Benjamin de Tudèle

Constantinople a toujours été la représentation et le cœur de l’empire byzantin. Cette nouvelle Rome crée au IV e siècle après JC par Constantin, fut de toute époque la capitale impériale ayant la responsabilité de l’oikoumène de l’empire. L’état de la ville reflète la situation del’empire. Ainsi, l’empire byzantin connu une véritable expansion depuis sa création jusqu’au VII e siècle, période de déclin face aux invasions arabes. Jusqu’en 1204 et surtout durant le XIIe siècle, l’empire est à l’apogée de sa puissance, en particulier sous la dynastie des Comnènes. C’est sous leur règne que l’empire va subir de profondes transformations et notamment sur la ville qui sera rénové etaméliorée.
Ce texte porte donc sur la situation et l’état de Constantinople au XIIe siècle, plus précisément lors du règne d’Emmanuel ou Manuel. Emmanuel Ier fut empereur de 1143 à 1180. Il manifesta une volonté de restaurer dans sa gloire passée l’empire et de réaffirmer Constantinople dans sa suprématie du monde méditerranéen au XIIe siècle. Ainsi il fut un empereur important pour transformerla cité, avec de nombreuses constructions et rénovations. Constantinople a toujours représenté un enjeu majeur pour les empereurs, elle se doit de refléter la grandeur de l’empire et de l’empereur lui-même.
Durant le XIIe siècle, une vaste communauté juive est implantée à Constantinople, mais cependant même s’ils sont nombreux ils ne sont pas traités de la même manière que les chrétiens. Celase traduit particulièrement dans les constructions urbaines juives absentes du paysage byzantin.
Ainsi, c’est dans ce contexte particulier que Benjamin de Tudèle nous fait une description détaillée de la Constantinople du milieu du XIIe siècle.
Benjamin de Tudèle st un rabbin espagnol, né à Tudela en Navarre au commencement du XIIe siècle et mort en 1173. C’est aussi un célèbre voyageur qui, aumilieu du XIIe siècle, fit un grand voyage en Europe, en Asie et en Égypte pour partir à la recherche des communautés juives. On peut rappeler qu’un voyage du même genre fut entrepris presque à la même époque, par Petahia de Ratisbonne. La relation de voyage de Benjamin, écrite en hébreu, porte pour titre Massaot rabbi Benjamin (= Voyages de rabbi Benjamin). Elle est très importante de par lesdétails qu’il donne sur les communautés juives, sur les villes et les monuments.
Parti de Saragosse, il se rend par Tarragone et Barcelone à Narbonne, afin d'embarquer à Marseille. Il traverse ensuite l'Italie du Nord au Sud, passe d'Otrante à Corfou. Il visite l'île de Négrepont en Grèce puis prend la direction de Salonique et de Constantinople. Il visitera aussi Chypre et Antioche. On peutsupposer qu’il visita Constantinople durant cette période de voyage de 1150 à 1161.
On a ici un extrait de ce récit de voyage publié dans une édition d’Adler en 1907. Benjamin de Tudèle nous expose sa vision détaillée de Constantinople en tant que véritable capitale politique, commerciale, et économique de l’empire. Il insiste aussi sur la mise à l’écart des juifs au sein de la société byzantine.
Onpeut donc se demander en quoi cette ville dynamique, véritable centre de l’empire, est cependant fragilisé par une mise à l’ecart d’une partie de sa population.
Tout d’abord, nous verrons en quoi Constantinople s’illustre comme une capitale politique et religieuse de par un gouvernement centré autour de l’empereur et la grande présence des monuments religieux. Puis nous verrons queConstantinople se caractérise par un commerce florissant qui fait d’elle une ville riche et attrayante. Et dans un dernier point nous verrons que malgré ce dynamisme économique, il existe une ségrégation de la population juive.

Ainsi, dans un premier point on peut voir que Benjamin de Tolède met en avant Constantinople en tant que capitale politique du monde byzantin.
On peut voir que l’empereur...
tracking img