Constitution

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (890 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La gauche, entre opposition et pouvoir sous la V° république

Sous la V° république, système qui favorise la bipolarisation de la vie politique, la gauche va rester 23 ans dans l’opposition avantd’accéder au pouvoir en 1981. Depuis lors, l’alternance entre la droite et la gauche est à la règle à chaque élection générale, législative ou présidentielle. Mais les différences entre ces deuxfamilles politiques se sont aussi largement estompées, ce qui favoriser la montée des partis extrémistes, notamment l’extrême gauche, mais aussi les écologistes, porteurs de nouvelles préoccupation.

I]La gauche dans l’opposition
1) Crise de mai 1958 : elle débouche sur la fin de la 4° république et la naissance de la V°. = éclatement à l’intérieur même des partis de gauche, entre ceux quisoutiennent de Gaulle et ceux s’y opposant. Les adversaires de Gaulle sont
. Communistes
. Des personnalités de gauche : Mendès France, Mitterrand, UDSR et « coup d’état permanent ».
. Une partie dessocialise, PSA parti socialiste autonome qui deviendra en 1960 le parti socialiste unifié PSU.
.Les partisans à gauche du général de Gaulle, SFIO, Guy Mollet et se retrouve dès 1959 dans un rôled’opposition
2) Mitterrand met de Gaulle en ballottage : Mitterrand soutenue par toute la gauche (SFIO, PC, PSU), lors des présidentielles de 1965, les premières au suffrage universel direct, met 2 Gaulle enballottage dès le 1er tour. De succès débouche sur la création de la FGDS qui fédère les différentes formations de la gauche non communistes.
3) Mai 1968 : les socialistes et communistes sont débordésdans la rue par les gauchistes qui veulent la révolution. Quand Mitterrand propose le 28 mai une issue politique à la crise avec un gvt Mendès France, tout en se déclarant prêt à assumer la fonctionprésidentielle, il fait un pari politique qu’il perd, puisque le pouvoir se ressaisit. Après la dissolution, les législatives donnent une écrasante majorité aux gaullistes. : la gauche est très...
tracking img