Constrainsts on noticing the gap. nonnative speakers’noticing of recasts in ns-nns interaction

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (651 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Jenefer PHILP (2003), Constrainsts on noticing the gap. Nonnative Speakers’Noticing of Recasts in NS-NNS Interaction. Studies in Second Language Acquisition, 25, 99-126.
Résumé.

La recherches’intéresse aux contraintes qui pèsent sur la prise en compte de la reformulation et à la mesure de celle-ci. Selon l’hypothèse de la prise en compte de Schmidt (Schmidt 1990,1993,1998,2000), seuls leséléments pris en compte par l’apprenant peuvent être traités. La prise en compte d’une forme par l’apprenant est facilitée lors d’une interaction grâce à la rétroaction de l’interlocuteur natif qui permet àl’apprenant de prendre conscience de l’écart entre l’input reçu et son interlangue (Gass et Varonis, 1994). Cette rétroaction peut prendre la forme d’une reformulation (un locuteur natif reprend unephrase agrammaticale de l’apprenant et la corrige tout en en conservant le sens). Dans un contexte d’interaction entre un locuteur non-natif et un locuteur natif, Philp appréhende donc les contraintesqui pèsent sur la prise en compte de la reformulation et jusqu’à quel point les apprenants peuvent remarquer les reformulations de leurs phrases par des locuteurs natifs.
La chercheuse isole 3variables indépendantes pouvant affecter la prise en compte de la reformulation : le niveau de l’apprenant, la longueur des reformulations et le nombre de changements effectués dans la reformulation. Lerappel est utilisé pour mesurer la prise en compte, dans la lignée des travaux de la psychologie cognitive et notamment du modèle de Baddeley et Hitch (1974), selon lequel l’information prise encompte et gardée dans la mémoire de travail est disponible pour le rappel. Ainsi, lors d’une interaction orale, le locuteur non-natif doit rappeler les phrases après le locuteur natif. Les données ont étérecueillies à partir de tâches de communication orale effectuées par 33 apprenants d’anglais langue seconde, en dyade avec 3 locuteurs natifs. La forme ciblée était la formation des questions....
tracking img