Conte

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (378 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Conte De Fée

Il était une fois une fillette dans sa quatrième année, qui furetait dans une malle. Elle trouva une viole désuète laquelle l'envouta. La fillette extirpa délicatement la viole avecune conscience diffuse qu'il s'agissait de quelque chose d'inappréciable. Elle joua avec virtuosité quelques airs mélodieux que son père entendit. Séduit par le résonance il se mettra a chercher legenèse. Quand il vit que c'était sa fillette son coeur se mit a battre la chamade. Il rendit grâce aux dieux pour ce don qui leur permettait de vivre aisément.

La fillette jouait tous les jours, ellene pouvait pas s'en passer et chaque jour elle faisait surgir de son instrument des airs toujours plus mélodieux. Elle était souvent sollicitée pour se produire devant des audiences raffinées etroyales. Durant une de ses représentations, une femme a la beauté aveuglante vint se présenter en fin d'audition pour saluer et féliciter la fillette. Le père, flatté, tomba fou amoureux de la charmantedame, et l'invita à le revoir. Trois mois plus tard, ils envisageaient de vivre leur passion sous le même toit. Cependant, au fur et à mesure du temps, la fillette fut délaissée par son père et sous lesordres de sa belle mère. La fillette se rendit compte que cette dernière n’aimait pas son père, mais était seulement attirée par l’argent qu’elle pourrait gagner en exploitant le talent de sabelle-fille. La fillette dut travailler très dur, enchaînant les auditions les unes après les autres, sans aucun repos, sans jamais voir ce qu’elle gagnait. Elle devait se contenter de jouer pour sonplaisir, sans rien en échange. Son père était aveuglé par sa nouvelle compagne. Alors que cette dernière était autoritaire avec la fillette elle était douce et faisait entendre ce qu’elle souhaitait à sonmari. La femme continuait à demander plus, toujours plus à la fillette la forçant à jouer, même quand elle était épuisée ou malade… Mais un jour, la fillette à bout de force refusa d’obéir à sa belle...
tracking img