Contes et fables

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (272 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Un début de problématisation ...
Contes et fables, mettent des personnages aux traits grossiers face à des situations non moins caricaturales. Lepersonnage n'est guère qu'un moyen narratif et la structure du récit semble se répéter de conte à conte et de fable à fable. Les animaux qui parlent, lesgrenouilles qui se changent en princesse font à ce point partie de l'imaginaire collectif des adultes qu'ils relèguent les récits les mettant en scène à la sphère del'enfance. Pourtant, la profondeur que les analyses de contes ont révélé dans ces histoires tend à montrer qu'il y a davantage à l'oeuvre dans ces petits récitsque les simples lieux communs qu'ils véhiculent. Peut-on dès lors que cette profondeur de sens est établie se contenter de réserver la lecture de ces récitsaux seuls enfants ? Cette profondeur existe-t-elle seulement ? Et qu'est-ce qui fait que l'enfant est intéressé par le conte ou la fable ?
Obtenir uncorrigé personnalisé du sujet de philosophie : Pensez-vous que la lecture des fables et des contes ne présente d'interêt que pour les enfants?
Vous devez traiter cesujet ?

Notre équipe de professeurs de philosophie se propose de réaliser pour vous un véritable corrigé de "Pensez-vous que la lecture des fables et descontes ne présente d'interêt que pour les enfants?". Votre sujet de philo sera traité selon les indications que vous fournirez. Vous pouvez même spécifier ledélai sous lequel vous souhaitez recevoir votre correction. Vous recevrez votre corrigé par email, en toute simplicité, dés que votre sujet aura été traité.
tracking img