Contexte historique humanisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1186 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction du contexte : Pendant le Moyen Âge, l'Europe a été dévastée par les famines présentes en grand nombre, surtout au 14e siècle. A ces famines s'ajoutent les épidémies, comme la peste noire (1347-1350) qui a tué plus d'un tiers de la population européenne (25 millions de personnes) et les guerres perpétuelles entre seigneurs féodaux ou entre nations ennemies, comme par exemple laguerre de cent ans, qui oppose la France et l'Angleterre de 1337 à 1453. Pourtant, l'Europe va renaître. On parle de Renaissance : vaste mouvement culturel et artistique en Europe occidentale du début du XV jusqu’à la fin du XVI avec la volonté de faire « renaître » les valeurs de l’Antiquité. Les acteurs de cette Renaissance sont les Humanistes : hommes de science et de lettres (savants) quisouhaitaient favoriser la dignité de l’homme et son épanouissement. C'est cette même année 1453 que Constantinople, capitale de l'empire byzantin aussi appelée empire romain d'orient, est conquise par les Turcs. Constantinople s'effondre et ses savants fuient vers l'Italie. Là, avec le soutien financier des riches familles adeptes du mécénat (par exemple les Médicis), ils pourront transmettre la cultureantique, grecque et latine. C'est de cet apport culturel que naîtra l'Humanisme, mouvement de renouvellement philosophique et artistique. L'Italie devient alors le berceau de de L'Humanisme de la Renaissance . I. Une nouvelle vision de l’homme : l'Humanisme

B) Les guerres d'Italie (1494-1559)
La France s'engage dans des conflits qui dureront 65 ans et marqueront le règne de trois rois. deElles commencent avec des expéditions dans la péninsule italienne par des chefs français en quête d'expansion de pouvoir et de territoire. Quatre de ces guerres, qui impliqueront avec le temps d'autres grandes puissances européennes et même turques, opposent François Ier à Charles Quint, Empereur du Saint Empire Romain. Ces conflits ont permis l'importation de la Renaissance et la création del'Humanisme en France, puis en Europe. La France renonce à l'Italie en 1559.

C) La naissance de l'esprit scientifique Pour les humanistes, le progrès repose sur le développement de la science et de la raison. La démarche scientifique est fondée sur l’observation, l’expérience et la critique. Le nombre des savants, architectes et ingénieurs augmente. Ambrois Paré pratique la ligature des artères etVesale la dissection et fait des dessins d'anatomie. Tout deux observent les maladies et les traumatismes. La théorie de la géométrie place la Terre au milieu de l'univers, mais Copernic révolutionne celle-ci par l'Héliocentrisme, en1543, qui sera confirmé plus tard par Galilée. Les progrès scientifiques vont de paires avec la découverte de notre monde. Léonard de Vinci permit également la créationde nombreuses machines révolutionnaires. D) La révolution de l’imprimerie Avant l’utilisation de l’imprimerie, les livres étaient rares, chers et souvent remplis de fautes. En 1450, Gutenberg compose un procédé : l’imprimerie (papier, caractères mobiles en acier avec une presse). Cette imprimerie permet de baisser le coût et d’éviter les fautes. Ainsi, les livres et les titres se multiplient (Exentre 1450 et 1500 : 20 millions d'ouvrages imprimés et 30.000 titres) ce qui signifie que l’imprimerie ne facilite pas uniquement la diffusion mais aussi la création. Le nombre de lecteurs augmente logiquement même si lecture reste encore un privilège et un plaisir réservé à une élite. La multiplication des livres traduit cette volonté d’élargir au plus grand nombre le savoir. Cette inventionpermit l'impression de la Bible par Gutenberg en 1455. II. Une nouvelle vision du monde : les grandes découvertes A) Les raisons des découvertes Au XV siècle, Les Européens, jusque-là limités aux rivages de la Méditerranée, se lancent à la conquête des océans et découvrent d'autres mondes. Les motivations des Européens sont l'or, les épices et les croisades. Les banquiers, marchands et négociants...
tracking img