Contexte historique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (431 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Contexte historique
La révolution industrielle est vécue comme une transformation sociale douloureuse :
– Une journée de travail de 16h pour les adultes est plutôt banale. À cette époque (le 19esiècle), on fait travailler les enfants dès 6 ans, entre 15 et 17heures par jour. Les travailleurs
étant des anciens paysans, on les fait travailler 16 heures par jour pour les rendre dépendant
de cetravail.
– La qualité de travail n’est pas très bonne. Quand on commençait certains travails, on
n’avait encore que 10 ans d’espérance de vie.
– Il n’y avait pas de Sécurité Sociale ; quand onétait malade, on ne touchait rien en
compensation.
– Les salaires étaient insuffisants pour pouvoir vivre "normalement", dans des conditions
"raisonnables".
– L’état de santé des travailleurs étaitfaible. Dès qu’il y avait une épidémie, on comptait
beaucoup de morts.
À partir de la moitié du 19e siècle, les gens deviennent plus sensibles aux conditions de travail et au
niveau de vie destravailleurs. De plus, l’Europe connaît de 1815 à 1848 une période de récession.
Le 22 mars 1841, il y a une loi relative au travail des enfants, mais seulement pour les établissements
de plus de 20salariés. Elle y interdit :
– le travail des enfants de moins de 8 ans ;
– un travail de plus de 8h/jour pour les enfants ayant entre 8 et 12 ans ;
– un travail de plus de 12h/jour pour les enfants âgésde 12 à 16 ans ;
– le travail de nuit (21h-5h) aux enfants de moins de 8 ans.
Le but recherché est de permettre aux enfants d’aller à l’école. Cette loi, qui n’a été que peu appliquée,
attire legourou des entrepreneurs et des capitalistes. Pour la faire respecter, on crée l’inspection du
travail en 1841.
Cette loi a été suivie d’une deuxième, votée entre 1872 et 1874. C’est le moment de ladéfaite
sanglante contre la Prusse ; et pour certains, si cette deuxième loi a été votée, c’est à cause de cette
défaite. Les dirigeants de la France se sont dits : « Si on a perdu, c’est parce...
tracking img