Contraception

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1265 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Contraception

Sommaire :
* les méthodes "barrières"
* préservatif masculin
* préservatif féminin
* spermicides
* diaphragme et cape cervicale
* la contraception hormonale féminine
* la pilule
* pilule combinée
* pilule progestative
* implant hormonal
* progestatifs injectables
* "patch" ou timbre contraceptif* anneau vaginal
* le stérilet aux hormones, cf ci-dessous
* la contraception hormonale masculine
* en cours d'expérimentation : association d'une pilule progestative ou d'un implant hormonal (hormone similaire ou identique) à de la testostérone (pour le maintien des caractères sexuels masculins) sous forme de pilule ou d'injection agissant plusieurs semaines ;l'efficacité (absence de spermatozoïdes dans le sperme) nécessiterait trois mois de prise médicamenteuse sans interruption ; à l'arrêt, il faudrait trois mois pour avoir des spermatozoïdes fécondants.
* les DIU (dispositif intra-utérin) ou stérilets (qui n'est pas une méthode de contraception mais de contragestion )
* DIU "classique" au cuivre
* DIU hormonal aussi nommé SIU (systèmeintra-utérin)
* les méthodes de stérilisation
* chirurgicales
* ligature des trompes
* vasectomie
* non chirurgicale
* la méthode Essure
* les méthodes naturelles
* coït interrompu ou "retrait"
* Douche vaginale, peu efficace
* méthodes observant le cycle menstruel féminin
* méthode des températures
*observation de la glaire ou méthode Billings
* méthode symptothermique, qui combine plusieurs observations : température, glaire cervicale et position du col de l'uterus
* méthode Ogino
* l'allaitement à la demande
* suivant les définitions, l'abstinence sexuelle elle-même peut être classée comme méthode de contraception
* hormonale féminine-------------------------------------------------
Préservatif
Le préservatif ou condom est un étui mince et souple, imperméable au sang ainsi qu'aux sécrétions vaginales et péniennes. Il en existe deux types : le préservatif masculin et le préservatif féminin, d'introduction plus récente. Le premier est aussi nommé plus familièrement capote, ou capote anglaise en français européen.
Le préservatif, correctementutilisé lors d'une relation sexuelle, est le seul contraceptif qui protège également des infections sexuellement transmissibles(IST).
-------------------------------------------------
Préservatif masculain
-------------------------------------------------
Le mauvais usage
Les études ont montré qu'une part non négligeable de l'inefficacité occasionnelle du préservatif provient souvent d'unemauvaise éducation quant à son usage.[réf. nécessaire] Le principal problème reste essentiellement celui d'une mauvaise pose du préservatif et d'une mauvaise connaissance du dispositif.
Exemples :
* problèmes mécaniques d'usage (déchirures, fissures même microscopiques laissant passer les sécrétions) ;
* utilisation de préservatifs ayant dépassé leur date de péremption ;
* utilisation decorps gras rendant le matériel poreux et augmentant le risque de rupture, car le latex est fragilisé ;
* manque de lubrifiant, surtout dans les rapports anaux, mais également lors de rapports vaginaux.
Voici d'autres exemples d'une mauvaise utilisation du préservatif et leur conséquence lors des rapports génitaux ou anaux (plus risqués concernant la transmission du VIH) :
* trop large,un préservatif ne tient pas en place ;
* trop petit ou trop fin (pour les rapports anaux, surtout), un préservatif se fissure, voire craquèle ;
* des bulles d'air entre la verge et le préservatif mal déroulé provoquent des craquements ;
* le non-respect de la poche de réserve peut aussi être à l'origine d'éclatements locaux et minuscules mais dangereux ;
* l'utilisation de deux...
tracking img