Contraction de texte a partir de "les deux sources de la morale et de la religion" de henri bergson

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (252 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les divinités antiques sont le fruit du pouvoir inventif des hommes, sans logique ni cohérence entre elles. Celles-ci peuvent êtres plus ou moinsabouties . Mais Cette faculté créatrice ne peut être conçue comme une seule déclinaison de l'imagination, qui serait réductrice, mais comme une aptitudede l'esprit a former des héros. Cette capacité en appelle une autre de modification délibérée de la perception qui ferait que l'on réagisse a desinventions comme on le ferait face a des vérités. L'énigme de cette aptitude peut s expliquer s' il est indispensable qu'elle existe. Or, affabuler n estpas essentiel. Si toutefois nous montrions que cela est une condition sine qua non a notre existence dans un certain domaine, nous pourrionsl'utiliser a d autres fins dispensables. Ainsi, L'embryon de la mythologie serait la spiritualité, nécessaire a l'existence. La vie implique donc l'activitéfabulatrice.

L'invention de l'esprit en dehors du domaine religieux a moins d'influence car elle engage moins de monde sur une période plusrestreinte. De plus elle relève moins d une résolution de l'homme. En effet les mythes antiques ne résultent pas seulement d'un besoin mais surtout d'un désirhumain. Toutefois, les idoles ne sont pas nécessaires individuellement mais le sont dans leurs globalité, représentant chacune la même action decroire.

Ceci est néanmoins superflu car le culte n'est pas comme un récit: c'est un acte, dont la conception dépend des conditions extérieures.
tracking img