Contrastes et interdependances

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1256 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LE MONDE : CONTRASTES ET INTERDÉPENDANCE

Cours 2

FORMATIF

1. De quelle manière un ralentissement de l’activité économique peut-il affecter les finances publiques?
a) Un ralentissement de l’activité économique peut provoquer une baisse des dépenses et une hausse des recettes fiscales.
b) Un ralentissement de l’activité économique peut provoquer une hausse du chômage et unehausse des recettes fiscales.
c) Un ralentissement de l’activité économique peut provoquer une hausse des dépenses, une baisse des recettes fiscales et un déficit budgétaire.
d) Un ralentissement de l’activité économique peut entraîner une baisse des dépenses et des recettes fiscales.

2. Laquelle des mesures suivantes est la plus valable pour combattre le chômage ?
a) baisser lesimpôts et augmenter les dépenses gouvernementales.
b) augmenter les impôts et augmenter les dépenses gouvernementales.
c) augmenter le surplus budgétaire en baissant les impôts et les taxes.
d) réduire le déficit en augmentant les impôts et en augmentant les dépenses gouvernementales.

3. Une augmentation des dépenses gouvernementales et une baisse des impôts entraînent :a) une hausse de la demande globale (DG), du P.I.B. (production) et de l'emploi.
b) une hausse de la DG et du chômage.
c) Une hausse de la DG, une baisse du PIB et de l’emploi.
d) Une baisse de la DG et de l’inflation.

4. Toutes les réponses sont vraies sauf une. Une hausse des dépenses gouvernementales et une hausse des crédits d’impôt aux contribuables est ce que l'onappelle…
a) une politique expansionniste.
b) une politique visant à stimuler la demande globale et la production.
c) une politique visant à combattre l’inflation en baissant la demande globale.
d) une politique qui va combattre le chômage.

5. Toutes les réponses sont vraies sauf une. Les instruments de la politique monétaire sont…
a) l’annonce du taux directeur ou dutaux cible du financement à un jour.
b) les crédits d’impôt.
c) les achats et les ventes des titres du gouvernement aux établissements financiers.

6. Une baisse du taux d'intérêt à un jour (ou du taux directeur) de la Banque du Canada donne en général l'indication suivante :
a) Les banques à charte devraient augmenter leurs taux d’intérêt
b) La Banque du Canada veutaugmenter l’offre de monnaie en circulation, les liquidités bancaires et stimuler le crédit
c) La Banque du Canada veut baisser l’inflation.
d) La Banque du Canada veut augmenter la valeur du dollar canadien.

7. Lequel des énoncés suivants est faux ?
a) La politique monétaire est plus efficace que la politique budgétaire pour combattre l'inflation.
b) La hausse des tauxd'intérêt amènera une baisse du crédit et de la consommation.
c) La politique monétaire expansionniste et la baisse du taux directeur visent à stimuler la consommation, l'investissement et à réduire le chômage.
d) La politique monétaire restrictive vise à stimuler la demande globale et à réduire l'inflation.

Partie 2 : Questions à développement

Question 1

Exercice : page 18 :Après 30 ans de croissance presque ininterrompue, le monde a connu 4 récessions majeures. Dites à quelles dates ont eu lieu ces récessions et donnez quelques-unes de leurs caractéristiques. Dans votre réponse montrez l’influence de la crise du pétrole sur la conjoncture économique mondiale.

Les récessions récentes

Les périodes de récession (et d’expansion) constituent des phénomènes normauxet réguliers de l’activité économique. Chacune d’entre elles possède ses particularités propres.

• La hausse du prix du pétrole a précipité la récession de 1975 en déséquilibrant le commerce extérieur de nombreux pays et en obligeant ces derniers à ralentir leurs importations d’autres produits.

L’augmentation des prix du pétrole à partir de septembre 1973 a provoqué une hausse de...
tracking img