Contre insurrection theorie et pratique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2051 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les fiches de lecture du CSEM
Titre de l’ouvrage Auteur(s) - Edition Réf. bibliothèque Rédacteur Date de rédaction Contre insurrection – théorie et pratique Lieutenant-colonel David Galula –1963 – traduction française Economica 2008 Chef de bataillon – DELPAL Olivier – 121° promotion 01 – 02 – 2008

1/ L’AUTEUR David Galula (1919 - 1968) : Saint-cyrien de la promotion « Amitiéfranco-britannique », le lieutenant Galula participe aux combats de la libération en Afrique du nord, en France puis en Allemagne au sein du 21° RIC 1. Après la guerre, il devient acteur et observateur éclairé des principales guerres révolutionnaires de la deuxième moitié du XX° siècle, notamment en Extrême Orient. Affecté en grande Kabylie au sein du 45° RIC, il réussit parfaitement la pacification de sonsecteur. Chercheur à l’université de Harvard après son départ de l’institution militaire, il a rédigé deux ouvrages sur son expérience et sa conception de la contre-insurrection. La communauté militaire américaine le considère aujourd’hui comme le principal stratège français du XX° siècle.

2/ SYNTHESE DE L’OUVRAGE Préface du général Petraeus Le général Petraeus2 fait l’éloge de l’ouvrage de GALULAqu’il érige en « bible » de la contre insurrection. Pour lui, contre insurrection Théorie et pratique est « le plus grand et le seul grand livre jamais écrit sur la guerre non conventionnelle ». Le général rappelle certains des grands principes émis par Galula : la population constitue un centre de gravité, l’importance du renseignement, l’adaptation des forces conventionnelles, la formation desforces de sécurité locales, la maîtrise de l’information, l’amélioration de l’environnement économique ou le renforcement du pouvoir politique. Le général américain rappelle que l’ouvrage de Galula, dont la lecture est imposée au Command and General Staff College, est la principale source du manuel américain de contre insurrection publié en 2006. Il insiste en précisant que Galula a fait évoluer ladoctrine et la mentalité américaine et prédit que son ouvrage sera un jour considéré comme le plus important des écrits militaires français du siècle dernier. Généralités Les trois premiers chapitres forment le chapeau de l’ouvrage et définissent les caractères généraux de la guerre révolutionnaire, les conditions de la victoire des
1 2

RIC : régiment d’infanterie colonial Le général Petraeus estcommandeur des forces américaines en Irak

insurgés et la doctrine utilisée. L’auteur définit la guerre révolutionnaire comme le choc entre insurrection et contre insurrection. Pour lui, l’insurrection forme avec le complot et la révolution un des trois types de prise du pouvoir par la force. Elle est « la poursuite de la politique d’un parti dans un pays donné par tous les moyens possibles ».Elle peut naître avant que l’insurgé n’ait recours à la force et se caractérise par une lutte prolongée conduite de manière méthodique avec des objectifs intermédiaires dans le but de renverser le pouvoir en place. La caractéristique principale de la guerre révolutionnaire, dans laquelle l’insurgé possède l’initiative stratégique, est son asymétrie. Si les loyalistes bénéficient d’une supérioritéconsidérable sur le plan des moyens matériels, la situation s’inverse dans le domaine des ressources immatérielles. Fort de la puissance idéologique d’une cause, le rebelle vise à convertir ses atouts immatériels en ressources matérielles. L’auteur distingue deux modèles de stratégie d’insurrection : le « modèle communiste » et le « modèle bourgeois nationaliste ». Le premier se caractérise parla création d’un parti, un front uni, un combat de guérilla, une guerre de mouvement puis une campagne d’annihilation. Le second se partage en une phase de terrorisme aveugle pour faire connaître le mouvement et une phase de terrorisme sélectif destinée à isoler les loyalistes des masses, et à obtenir la complicité passive de la population. Les conditions de la réussite d’une insurrection sont...
tracking img