Contre la peine de mort

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (271 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 octobre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
En premier lieu, je considère la peine capitale tout à fait dépassée au niveau de l’aspect éthique de la sanction. Premièrement, abordons les fonds duraisonnement de ce châtiment qui sont inhumains, dégradants et cruels, comme le mentionne ci-bien le projet de loi portant sur l’abolition de la peine de mort présentéà l’Assemblée nationale le 22 septembre 1981. Notamment, on peut lire dans l’article La réclusion criminelle à perpétuité : un non-sens de Marie-Paule Maugis :«Une sanction peut avoir un sens à condition d’ouvrir une perspective de réintégration à la communauté.» Cette condamnation ni donc toute possibilité d’évolutionde l’accusé. Également, ce choix irrémédiable va à l’encontre totale de la déclaration universelle des droits de l’homme, que vous ne devriez remettre en cause,vous, membres du congrès mondial sur la peine de mort. D’ailleurs, voici un extrait de la déclaration : « Nul ne sera soumis à la torture ni à des peines outraitements cruels, inhumains, ou dégradants.» Deuxièmement, ce meurtre gouvernemental ne sert à rien car l’objectif de la dissuasion est sévèrement remis enquestion. En effet, on apprend, dans un article de Sophie Fotiadi portant sur l’abolition de la peine de mort, que la plupart des criminels qui commettent lesfautes les plus horribles agissent par pulsion de violence. L’argument de l’effet intimidant de la punition irréversible ne tient donc pas car cela ne les empêcheaucunement d’agir. Pour conclure, c’est d’abord et avant tout pour une question de principes moraux que cette tuerie ne devrait être reconsidérée légale.
tracking img