Contre l'esclavage

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3478 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Pluton, officiellement appelée (134340) Pluton, est la deuxième plus grande planète naine connue dans le Système solaire après Éris, avec un diamètre de 2 306 km[2] (à comparer au diamètre d'Éris, estimé entre 2 300 et 2 500 km[3], voire aux alentours de 2 600 km[4]). Premier objet transneptunien identifié, Pluton orbite autour du Soleil à une distance variant entre 29 et 49 UA et appartient à laceinture de Kuiper.
Depuis sa découverte par l'astronome américain Clyde Tombaugh en 1930, Pluton était considérée comme la neuvième planète du système solaire. À la fin du XXe siècle et au début du XXIe siècle, de plus en plus d’objets similaires furent découverts dans le système solaire externe, en particulier Éris, légèrement plus grand et plus massif que Pluton. Cette évolution amena l’Unionastronomique internationale (UAI) à redéfinir la notion de planète en août 2006, Cérès, Pluton et Éris étant depuis cette date classées comme des planètes naines[5]. L’UAI a également décidé de faire de Pluton le prototype d’une nouvelle catégorie d’objet transneptunien. Suite à cette modification de la nomenclature, Pluton a été ajoutée à la liste des objets mineurs du système solaire et s’estvue attribuer le numéro 134340 dans le catalogue des objets mineurs. En juin 2008, l'UAI a décidé de le classer dans la catégorie des plutoïdes, comme Éris.
Pluton est principalement composée de roche et de glace de méthane, mais aussi de glace d’eau. Son diamètre est d’environ les deux tiers de celui de la Lune. Le couple que forme Pluton avec son grand satellite, Charon, est généralementconsidéré comme un système double, puisque la différence de masse entre les deux objets est l’une des plus faibles de tous les couples planétoïdes/satellites du système solaire (rapport 8 pour 1), et surtout parce que le barycentre de leurs orbites ne se situe pas à l’intérieur d’un des deux corps.
Deux autres satellites naturels nettement plus petits, Nix et Hydra, ont été découverts en 2005. Le 20juillet 2011, la NASA a annoncé que le télescope spatial Hubble avait permis d'identifier un 4ème satellite, nommé provisoirement, qui ferait entre 14 et 34 km de diamètre.

Le Soleil (Sol en latin, Helios ou Ἥλιος en grec) est l’étoile centrale du système solaire. Dans la classification astronomique, c’est une étoile de type naine jaune, composée d’hydrogène (74 % de la masse ou 92,1 % du volume)et d’hélium (24 % de la masse ou 7,8 % du volume)[2]. Autour de lui gravitent la Terre, et sept autres planètes, au moins cinq planètes naines, de très nombreux astéroïdes et comètes et une bande de poussière. Le Soleil représente à lui seul 99,86 % de la masse du système solaire ainsi constitué, Jupiter représentant plus des deux tiers de tout le reste.
L’énergie solaire transmise par rayonnementrend possible la vie sur Terre par apport de chaleur et de lumière, permettant la présence d’eau à l’état liquide et la photosynthèse des végétaux. La polarisation naturelle de la lumière solaire, après diffusion ou réflexion, par la Lune ou par des matériaux tels que l’eau ou les cuticules végétales est utilisée par de nombreuses espèces pour s’orienter dans l’espace.
Le rayonnement solaire estaussi responsable des climats et de la plupart des phénomènes météorologiques observés sur notre planète.
En effet, le bilan radiatif global de la Terre est tel que la densité thermique à la surface de la Terre est en moyenne à 99,97 % ou 99,98 % d’origine solaire.Comme pour tous les autres corps, ces flux thermiques sont continuellement émis dans l’espace, sous forme de rayonnement thermiqueinfrarouge ; la Terre restant ainsi en « équilibre dynamique ».
Le Soleil fait partie d’une galaxie constituée de matière interstellaire et d’environ 234 milliards d’étoiles (estimation 2009) : la Voie lactée. Il se situe à 15 parsecs du plan équatorial du disque, et est distant de 8 500 parsecs (environ 26 000 années-lumière) du centre galactique.
Le demi-grand axe de l’orbite de la Terre...
tracking img