Contribution pour la valorisation de la compassion en notre temps

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 55 (13532 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 décembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
CONTRIBUTION POUR UNE VALORISATION DE LA VERTU DE LA COMPASSION EN NOTRE TEMPS
Par Cyprien MELIBI MELIBI

Table des matières
INTRODUCTION
I – LA COMPASSION DANS L’OPINION POPULAIRE
I.1 – Ce que nous observons :
I.1.1 – Au niveau mondial
I.1.2 – Au niveau des sociétés
I.1.3 – Au niveau individuel
I.2 – La compassion dans l’histoire de la pensée :
I.2.1 – Nietzsche : pour une viesans pitié
I.2.2 – Pour une éthique de l’égoïsme
II – COMPRENDRE LA COMPASSION
II.1 – Jésus nous enseigne la compassion
II.1.1 – La parabole du mauvais riche et Lazare : Lc 16, 19-31
II.1.2 – La parabole du bon samaritain : Lc 10, 30-37
II.2 – La compassion chez Saint Thomas d’Aquin
II.2.1 – Synthèse du traité :
II.2.2 – Commentaire du traité :
II.3 – L’enseignement du Magistèresur la compassion
II.3.1- Le souci du magistère
II.3.2- L’appel du magistère à la charité universelle
II.3.3 – Le sens que le magistère donne à la compassion
III – LA NECESSITE DE LA COMPASSION EN NOTRE TEMPS
III.1 – Pour une culture mondiale de la compassion
III.1.1 – Un défi révolutionnaire
III.1.2 – Les conséquences éthiques
III.2 – Approche de la notion de compassion dansl’Afrique actuelle
III.2.1 – Etat de la situation au niveau continental
III.2.2 – Quelle compassion pour l’Afrique ?
III.2.3 – Quelle compassion en Afrique ?
CONCLUSION
ANNEXE
BIBLIOGRAPHIE

INTRODUCTION
La civilisation de notre temps, jouissant des exploits inédits de l’intelligence humaine, est devenue comme un grand magma où bouillonnent des éléments provenant de partout. On al’impression qu’aucune orientation n’est donnée à ce tourbillon. L’être humain, auteur et récepteur de cette confusion généralisée est comme perdu dans sa propre forêt. Pour lui, rien ne vaut plus rien. Tout est égal à ses yeux : l’artificiel (ce qui est fait par l’homme), le naturel (ce qui est créé par Dieu pour l’homme) comme le surnaturel (ce qui vient de Dieu et qui revient à Dieu). L’échelle desvaleurs est méconnue. La morale et ses préceptes, qui doivent orienter et garantir cette échelle des valeurs, n’ont jamais été autant rejetés qu’en ce début du troisième millénaire.
Chercher à établir une quelconque reconnaissance des vertus morales dans une telle ambiance relève de l’utopie. C’est la croix que porte aujourd’hui tous les acteurs de la vie morale et en particulier l’Eglise. Commentprésenter la vie vertueuse à l’homme de ce temps autrement qu’un paradoxe ? Si l’ensemble des vertus chrétiennes subissent cette dégradation, il y a une qui a tendance à disparaître de toute mentalité ; c’est la vertu de la miséricorde ou de la compassion . Pourtant reconnue d’utilité humanitaire par chacun lorsqu’on est en difficulté, mais niée ou dévalorisée quant à la généraliser comme mode de vie.L’ego l’emportant ainsi sur autrui avec ces deux dérivées : égoïsme et égocentrisme. Au sein de la création raisonnable, l’humanité, nous voulons croire que la nécessité de la compassion peut encore être redécouverte, telle que voulue par l’auteur de l’univers, qui a créé les hommes pour vivre ensemble dans un monde riche.
Dans notre démarche apologétique de la compassion, nous nous inspireronsde la méthode classique du voir – juger - agir. Dans un premier chapitre, nous allons observer le monde à l’heure actuelle pour voir comment la vertu de la compassion est appréciée. Au chapitre deuxième, nous allons essayer de mieux comprendre ce qu’est la compassion afin de mieux juger la situation de notre monde. Dans un troisième chapitre, un appel à agir, nous établirons la nécessitéimpérative d’une vie faite de compassion pour un développement harmonieux de notre univers vers sa fin ultime qui est Dieu.

I – LA COMPASSION DANS L’OPINION POPULAIRE

La vertu de la compassion a souvent été traitée durement voire maltraitée au point où on est parfois arrivé à la juger d’inhumaine parce que dévalorisant les capacités de l’homme. Le mal est allé si loin que quelqu’un qui se...
tracking img