Controle de gestio

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3907 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 juillet 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le contrôle de gestion dans la banque s’est largement inspiré des outils traditionnels pour les adapter aux spécificités du secteur.
Or, les banques à réseau sont confrontées aujourd’hui à un double défi qui renforce leur intérêt :
– l’optimisation des fonctions de production et de support,
– la reconception des modèles de distribution.

Cet exposé a pour objet, dans une première partie, deproposer une présentation générale du contrôle de gestion classique utilisé dans le milieu industriel et commercial puis dans un second temps
une analyse du contexte environnemental du secteur bancaire, et enfin d’exposer les particularités du contrôle de gestion bancaire.

Venues tard au contrôle de gestion, les banques ont massivement mis en oeuvre des systèmes
transposés du mondeindustriel.

Par bien des aspects, la banque commerciale2 semble plus proche du commerce de détail organisé3 que de l'industrie de masse4. Pourtant les systèmes de contrôle de gestion bancaires apparaissent fortement inspirés par le modèle industriel traditionnel et semblent à l'opposé du modèle utilisé par les entreprises de distribution (1ère partie). Ce paradoxe peut être résolu en montrant que lesfacteurs de contingence sont plus à rechercher dans l'ordre des représentations -sous-tendue chacune par une logique d'entreprise spécifique- que dans l'ordre des faits -les caractéristiques des produits et des processus- (2ème partie).
Si les systèmes de contrôle de gestion au sein de la banque et de la grande distribution ont chacun leur cohérence, ils ne semblent pas avoir la même performance:de plus en plus d'observateurs tendent à donner l'avantage au commerce de détail. Aussi la transposition d'un secteur à l'autre des méthodes et outils de contrôle de gestion est-elle tentante. Elle suppose cependant pour être réussie des transformations profondes (3ème partie).

1. Le paradoxe du contrôle de gestion bancaire
Les éléments de comparaison réunis dans le tableau 1 ne sauraientdonner une vue exhaustive des différences et des ressemblances entre l'industrie de masse, la banque commerciale et le commerce de détail organisé. Ils font malgré tout ressortir une proximité plus grande entre les deux dernières activités qu'entre les deux premières.

____________________________________________________________


Tableau 1
Eléments de comparaison entre industrie de masse,banque commerciale
et commerce de détail organisé
industrie de masse banque commerciale commerce de détail organisé
secteur secondaire tertiaire tertiaire
nature de la clientèle entreprises principalement particuliers professionnels PME-PMI autres entrepr. particuliers essentiellement
implantation physique nombre limité d'établiss. hétérogènes réseau d'établiss. homogènes réseaud'établiss. homogènes
nombre de transactions avec les clients moyen très élevé très élevé
montant des transactions avec les clients montant élevé un grand nb avec montant faibl
un petit nb avec montant élevé montant faible
proportion des effectifs en contact avec la clientèle faible élevée élevée
importance des éléments immatériels moyenne forte forte
connaissancedes actions spécifiques désirablesa élevée faible faible
disponibilité des mesures d'outputb élevée moyenne à faible moyenne

a. Merchant, 1982, Ouchi, 1977 ou Perrow, 1970
b. Ouchi, 1977 ou Merchant, 1982 ____________________________________________________________


Le paradoxe est que les systèmes de contrôle de gestion bancaire apparaissent fortement inspirés par le modèleindustriel traditionnel5 et semblent s'opposer en tous points au modèle mis en oeuvre dans la grande distribution.
1.1. Caractéristiques des systèmes de contrôle de gestion bancaire

Ce qui frappe le plus lorsqu'on découvre le système de contrôle de gestion bancaire, c'est le poids donné à la comptabilité analytique et le degré de sophistication de celle-ci.

* Le système comptable vise à...
tracking img