Controle interne cycle tresorerie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3603 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 janvier 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
[pic]
SOMMAIRE

INTRODUCTION

PARTIE I : CONTROLE INTERNE GENERALITES

I : Définition et objectifs

A- Définition du contrôle interne

B- Objectifs du contrôle interne

II: Outils et limites

A- Outils du contrôle interne

B- Limites du contrôle interne

PARTIE 2 : CONTROLE INTERNE DU CYCLE TRESORERIE /FINANCEMMENT

I : Contrôle interne du cycle detrésorerie

A-Définition et particularités du cycle

B- Intérêt & Objectifs du contrôle interne du cycle trésorerie

C- Procédures de contrôle mises en place

D- Evaluation des procédures du cycle (approche par les risques)

II: Contrôle interne du cycle de financement

A- Définition et composantes du cycle

B- Procédures de contrôle mises en placeC- Evaluation des procédures du cycle

III : Exemples de détournement & Cas Pratique

CONCLUSION

INTRODUCTION :

On assiste aujourd’hui à une explosion des besoins du contrôle interne dans les entreprises.

Ces entreprises craignent qu’une mauvaise tenue de stocks perturbe la production et fausse les résultats de fin d’année ; que des saisies erronées ou défaillante entraînent deserreurs dans la constitution de la paie et dans le décompte des congés ; que des désordre dans la facturation retardent le paiement ou entraînent des pertes de chiffre d’affaire.

Ce contrôle interne est instauré sous forme de procédures dans les différents cycles de l’entreprise allant du cycle d’approvisionnement jusqu’à celui du personnel

Dans ce travail ne nous intéresseront au contrôleinterne du cycle de trésorerie / financement.

Vu l’importance de ce dernier dans le cycle d’exploitation et aussi compte tenu des flux importants encaissement décaissement que connait l’entreprise quotidiennement ses fonds peuvent faire objet de détournements ou de malversions

Donc la question qui se pose est :

Qu’elles sont les procédures mises en place pour minimiser la fraude ou lacollusion ?

Comment ces procédures sont elles évaluées ?

PARTIE I : CONTROLE INTERNE GENERALITES

I : Définition et objectifs

A -Définition du contrôle interne :

Selon l'acte uniforme portant sur le droit comptable OHADA, le contrôle interne est l'ensemble des sécurités contribuant à la maîtrise de l'entreprise. Il a pour but d'assurer d'une part, la protection, la sauvegarde dupatrimoine et la qualité de l'information ; d'autre part l'application des instructions de la direction et de favoriser l'amélioration des performances.
Il se manifeste par l'organisation, les méthodes et les procédures de chacune des activités de l'entreprise pour maintenir la pérennité de celle-ci. Cette définition met en évidence deux aspects fondamentaux du contrôle interne :
· Les aspectscomptables du contrôle interne,
· Les aspects administratifs du contrôle interne.
Les aspects comptables regroupent toutes les procédures ou particularités qui dans l'organisation de l'entreprise, favorisent l'établissement de comptes sincères et réguliers. L'influence de ces procédures doit être sensible tout au long de l'exercice.
En premier lieu, elles doivent favoriser la qualité des travauxjournaliers de comptabilisation et garantir l'intangibilité des enregistrements comptables et de pièces justificatives.
Ensuite, elles doivent constituer un ensemble de contrôle qui jouent un rôle normalement à la fin de l'exercice ; il existe en effet un ensemble de procédures qui permet d'arrêter les comptes avec un maximum de sécurité (l'inventaire des stocks par exemple).
Les aspectsadministratifs comprennent l'ensemble des procédures visant à promouvoir l'efficacité de la gestion. Il regroupe selon H.F Steller : «  les contrôles qui ne sont pas en relation directe avec la comptabilité ou les aspects financiers d'une entreprise.
A titre d'exemple, ces contrôles peuvent inclure l'établissement des standards de qualité, la mise en place d'un programme de formation du personnel,...
tracking img