Convergeance csp et classe sociale

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 60 (14805 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
APPLE, communication et management

SOMMAIRE

PARTIE I

De l’historique aux valeurs de l’entreprise 4

1. Ce qui a fait l’histoire d’Apple 4
2. Témoignages de grands managers 5
3. Evolution du logo 10
4. L’identité du produit Apple 11
5. La culture de l’entreprise 12
6. L’image de l’entreprise 13

PARTIE II

Les grands axes dela stratégie de communication 15

1. Categories de clients segmentées sur le site internet 15
2. Strategie de distribution : acteur de la communication 16
3. Rendre la marque plus séduisante 19
4. Apple et les relations publiques 22
5. Les grandes campagnes de communication 22
6. Apple et ses partenaires 27

PARTIE III
L’Ipod, la nouvelle armeconcurrentielle 29

1. les jeunes sont pris pour cible 30
2. Une concurence affaiblie par le succès de l’ipod 30
3. L’IPOD: Arme fatale de communication 31

ANNEXES page 36

▪ Utilisation du CD vidéo :
Utiliser le logiciel Itunes pour ne rencontrer aucun problème de format. (Téléchargeable gratuitement depuis le site internet APPLE)
Des numéros sont attribuésà chaque fichier afin de suivre l’ordre de lecture plus facilement.

BIBLIOGRAPHIE page 42
INTRODUCTION

Depuis sa fondation en 1974, Apple n’a cessé de développer le marché informatique, en visualisant le futur, pour changer le monde. Tels sont les grands axes de communication de cette marque qui se situe aujourd’hui en position forte sur le marché.

Apple est uneentreprise Californienne (silicon Valley) qui conçoit, fabrique et distribue des ordinateurs et les logiciels qui l’alimentent. La clientèle est partagée entre les établissements d’éducation, les développeurs informaticiens, les entreprises et le grand public.
Pour répondre à sa demande internationale, Apple a choisi un management par secteur géographique d’où une importante délocalisation desresponsabilités pour les pays concernés par le marché. Cependant, les Etats-Unis représentaient 51 % des ventes en 2003 ce qui peut rendre l’entreprise plus vulnérable en cas de crises économiques.

Apple adopte une politique d’innovation, où le rêve et la perfection font les grandes valeurs de l’entreprise. Au fur et à mesure des successions des grands dirigeants, Apple s’est nourri de succèscommerciaux historiques en dépit d’une pression concurrentielle toujours plus menaçante.

Avec l’actuel CEO Steve Jobs, aussi fondateur de l’entreprise, le chiffre d’affaires 2005 pourrait s’élever à 13,931,000,000 $. On prévoit 14,8 milliard pour l’année 2006. A ce propos, 2009 est estimée être l’apogée du marché avec une augmentation de 30,4% depuis 2004, ce qui est considérable. Autantdire que la tendance du marché s’annonce prometteuse pour les prochaines années.

En 2005, le budget consacré à la publicité s’est élevé à $206,000,000 soit 15% du chiffre d’affaires. Une multitude de médias est utilisée pour la promotion de la marque et de ses produits :
Bus, magazines consommateurs, transports en commun, mobiliers urbains, journaux quotidiens, exposition, spectacles,films, radio, publicité sur le lieu de vente, TV et plus récemment les bannières internet.

Nous allons voir dans cette étude que la force d’Apple se résume d’abord à la culture de son entreprise. La communication d’Apple est une vision de ce qui se passe en interne à l’entreprise.
Du point de vue extérieur, elle engage à nous rendre acteur de son évolution. Consommer la marque, c’estaussi contribuer à changer le monde. Même si Apple a connu des périodes difficiles, elle se relève aujourd’hui à la plus haute marche avec l’arrivée en 2003 de l’Ipod qui va une fois de plus révolutionner notre mode de vie. A travers ce produit, nous verrons comment Apple s’engage à lutter contre les « clones concurrentiels » et finalement s’enterrer dans un cercle vicieux qui consiste à toujours...
tracking img