Copenhague

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2266 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LE NAP ET LES VERTS FACE À COPENHAGUE

[pic]

INTRODUCTION :

Qu’est ce que Copenhague ?

Du 7 au 18 décembre 2009 s'est tenue à Copenhague, au Danemark, la Conférence des Nations Unies, la plus importante depuis celle de Kyoto en 1997. Le sommet de Copenhague de son surnom Cop15, vise à trouver un accord entre les Etats sur la suite à donner au protocole de Kyoto, qui expire en 2012. Leprojet sur la table des dirigeants est très semblable à celui de Kyoto, c’est-à-dire qu’il est basé sur le commerce du carbone et même étends les sphères auxquelles le marché des émissions pourra être appliqué.

Qu’est ce que le NPA ?

Le NPA est un mouvement politique qui a tenu son congrès de fondation en févier 2009. Plus que jamais, au moment où la triple crise économique, sociale etécologique s'approfondit et s'accélère, notre but est de rassembler toutes les forces qui veulent sortir de l'ère du profit, rompre avec le capitalisme, pour ouvrir la voie à une société inédite, démocratique et égalitaire, féministe et écologiste.

Qu’est ce que les Verts ?

Les verts est une confédération écologiste (parti écologiste), c'est dans les années 1970 qu'il y a l’apparition del’écologie sur la scène politique : après la candidature de René Dumont à la présidentielle. Mais celle-ci restent localisées, avec des luttes de terrain qui constitue l’essentiel de l’action : contre le nucléaire civil (Plogoff) et militaire (Larzac) ; contre les pollutions maritimes (Amoco Cadiz) ; contre les équipements inutiles et (projet de canal Rhin-Rhône). Puis en 1984-1988, c'est la naissance etconsolidation des Verts, connaissant un fort succès du fait de la stratégie de « ni droite-ni gauche », puis rechange en 1993,Les verts deviennent, le camp de la transformation sociale. De plus les mouvements sociaux de 1995 ont montré à quel point l’espace public avait failli dans son rôle d’arbitrage des choix collectifs. Ils sont présents dans les luttes de terrain, les Verts luttent aussi avecleurs élus, pour changer en amont le mode de prise de décision et il continue a poursuivre leur développement.

A 1/Pourquoi le NAP s’opposera aux accords de Copenhague

Au prétexte de réduire les émissions de gaz à effet de serre, on a commencé depuis 2005, date d’entrée en application de Kyoto, à faire du carbone, l’élément le plus basique de la vie sur terre, une marchandise. L’accord de Kyoton’est que cela. Toutes les réductions d’émissions auxquelles se sont engagés les pays riches depuis 1997 peuvent se monnayer en échange de la construction d’une centrale hydraulique ici, d’une plantation de palmiers à huile là-bas.

De plus cet accord n’a pas permis de réduire les émissions de carbone, puisque depuis 1990, le volume d’émission a augmenté de 40%, et cela malgré la dégringoladedes économies de l’ex-URSS et des « démocraties populaires » qui ont largement participé à baisser le niveau des émissions en Europe.

Le système économique capitaliste a besoin, pour survivre, de produire toujours plus. C’est le principe même de la croissance et de l’accumulation du capital. Pour cela, il utilise toujours plus de ressources naturelles, des ressources toujours plus rares, qu’ildoit arracher aux communautés rurales qui en dépendent. Ces vingt dernières années, on a donc vu un accaparement exceptionnel des richesses du monde par quelques dizaines de multinationales. Le protocole de Kyoto participe à cet élan d’expropriation en lui offrant une légitimité morale et un appui financier.Les grandes entreprises ont un besoin particulièrement important d’énergie pour pouvoircontinuer à produire en masse et à transporter les biens de consommation d’un bout à l’autre de la planète. Le protocole de Kyoto permet aux pays riches d’éviter de réduire leurs émissions en finançant le développement d’énergies soi-disant « propres » dans les Sud. Monocultures d’agro carburants, barrages géants et mégaprojets éoliens sont ainsi mis en place. L’énergie est ensuite acheminée...
tracking img