Corneille

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (419 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 février 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Pierre Corneille :

Artiste, écrivain et poète français. Pierre Corneille est né en juin 1606 à Rouen. Originaire d'une famille de magistrats et l'aîné de cinq frères et sœurs.
Corneille futélevé chez les jésuites de Rouen, et devint avocat, non par vocation mais surtout pour ne pas déplaire a son père. Corneille amoureux en secret, depuis sa jeunesse, d'une grande dame de Rouen : Madame duPont. Sa passion pour elle, lui fit écrire ses premiers vers et sa première pièce : Mélite. Corneille développa à partir de là, sa passion pour la poésie et commença à délaisser le droit.
En 1629,Corneille présente sa pièce, Mélite, à Paris pour la première fois. Ce fut un succès et la cour commenca à faire les éloges de Corneille.
En 1632, il fait imprimer sa deuxième pièce, la tragi-comédieClitandre.
C'est en 1633, lors de sa troisième pièce, La Veuve, ou le Traître, que Corneille assure ainsi sa notoriété.
En 1635, première représentation de sa nouvelle pièce, la comédie La PlaceRoyale, qui fut très bien reçu. Pierre Corneille aimait donner comme titres, les noms des endroits les plus fréquentés de l'époque, ce qui plaisait bien au public.
Ce fut sur la pièce Thuileries, queCorneille eut l'audace de changer le troisième acte, ce qui déplut à Richelieu qui lui fit rappeler qu'il lui devait soumission. Corneille déçu de cette remarque et étant moins payé que les autresauteurs, démissionna en prétextant son devoir de famille à Rouen. Dans le courant de la même année, la représentation de sa nouvelle tragédie Médée fut accueillie assez froidement.
En 1636, eut lieu lapremière représentation de la tragédie " L'Illusion ". Il faillit abandonner sa vocation de poète mais une nouvelle rencontre sur Rouen, M. de Chalon et Marie de Médicis, l'en dissuada. C'est ainsi qu'ilcomposa sa plus grande œuvre " Le Cid ". Sa nouvelle tragédie reçut de nombreuses éloges et les félicitations du Roi et de la Reine. La Reine Anne d'Autriche en fut si touchée qu'elle demanda à...