Corps espace dans le film pina

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (436 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Ne manquez pas le dernier film de Wim Wenders sur le travail de la danseuse et chorégraphe allemande Pina Bausch ! L'utilisation de la 3D est à la fois subtile et indispensable pour rendre compte dela mise en espace des corps dans la ville, sur scène ou en pleine nature. Allez vite regarder des extraits. Mais surtout, à déguster en grand-format...

Ce corps qui danse semble ignorer ce quil’entoure. Il semble bien qu’il n’ait affaire qu’à soi-même et à un autre objet, un objet capital, duquel il se détache et se délivre, auquel il revient, mais seulement pour y reprendre de quoi le fuirencore…

C’est la terre, le sol, le lieu solide, le plan sur lequel piétine la vie ordinaire, et procède la marche, cette prose du mouvement humain. »
Surgissant d’un fond obscur, les corps entrentdans un état rare, paradoxal, déploiement, concentration, souffle. Et ce n’est pas seulement l’effet de la musique, mais d’un désir (concentration) et d’un regard (déploiement). Alors ils s’élancent, sedispersent, s’assemblent, se jettent en avant, tombent, soudain ils reposent, soudain ils s’agrippent, saisissent la terre à pleines poignées ou griffent ce qu’ils touchent. On dirait qu’ils saignenttant ils paraissent liquides. S’élèvent-ils jamais assez haut ? Au sol, étendus, exposés, inertes, deviennent-ils eaux calmes ? Brûlés insectes sont-ils moins piquants ? Ecran, scène, écran, drapés,blancs, rouges, mouvements – sont-ils images seulement ? Non, ici les corps dansent et plus, Tanztheater, on ne joue pas, on va, et on se donne à pleine peau, on s’embrasse à pleines dents, ons’étreint à plein cœur : l’intense est geste, l’émotion est visage, le rythme est doigts, chevelures, pieds.
Pina » est un tableau vivant où l'univers de Pina Bausch se déploie dans ce qu'il a de plus fort, deplus poétique et de plus saisissant. « Pina Bausch était peintre et nous étions les couleurs de ses tableaux », confie d'ailleurs un danseur.

Sur scène ou sous les arbres, en vase clos ou...
tracking img