Corpus analyse

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1013 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
TEXTE A :
Genre : poésie
Thème : le verre
Type de texte :
Mouvement litteraire :
Registre : lyrique, comique,
But de l’auteur :

Charles-François Panard (ou Pannard) est un poète et dramaturge français né à Courville-sur-Eure le 2 novembre 1689[1] et mort à Paris le 13 juin 1765.
Panard occupait un petit emploi de bureau et rimait pour se divertir, sans songer à faire carrière. Lecomédien Legrand l'engagea à écrire pour le théâtre. Chansonnier et auteur dramatique fécond, il fut l'auteur d'une centaine de comédies, principalement pour les théâtres de la Foire, dont seule une petite partie a été réunie dans l'édition de son Théâtre et Œuvres diverses (1763). Il travailla pour l'Opéra-Comique, pour le Théâtre de la foire, pour la Comédie-Italienne, et fit même représenter unepièce à la Comédie-Française, L'Affichard.
Il fréquentait les cafés, écrivait sur des coins de tables et des papiers sur lesquels les taches de vin étaient, selon lui, « le cachet du génie ». Il a notamment composé de célèbres vers bachiques dont les mètres inégaux forment le dessin d'une bouteille ou d'un verre. Il a laissé beaucoup de courtes pièces : fables, allégories, comparaisons, conseils etmaximes, épigrammes, madrigaux, énigmes, cantates, variétés, bouquets, etc. Il en aurait composé en tout près de 800. Selon Maurice Allem : « Si ses pièces galantes ne sont pas du dernier galant et s'il leur manque cette grâce accomplie qui faisait tout le mérite des compositions de certains de ses contemporains, ses pièces épigrammatiques, en revanche, sont inoffensives. Il s'est toujours gardéd'y attaquer les personnes. »
Bon vivant, plutôt bonhomme, Panard était l'ami intime de Pierre Gallet et membre du Caveau qui conserva comme une relique son verre, où tenait une pleine bouteille de bordeaux. Son physique, épais et lourd, était loin d'annoncer sa verve et lui-même se décrit :
Peu vif dans l'entretien, craintif, discret, rêveur...
Chansonnier sans chanter, passable coupleteur.
Endépit de son abondante production, il se trouva presque complètement démuni à l'approche de la vieillesse. Trois personnes généreuses se réunirent pour lui assurer une rente de 300 francs par an, ce qui était peu mais suffisant pour un homme de goûts modestes. Il conserva jusqu'à ses derniers jours sa verve et sa bonne humeur et mourut d'une attaque d'apoplexie en 1765.
TEXTE B :
Genre : poésieThème : Il s'agit de partir d'un élément quotidien (ici, la vision d'une vieille femme par sa fenêtre) pour l'élargir à une démarche esthétique de réflexion beaucoup plus large. du poète.
Type de texte : narratif
Mouvement litteraire : symbolisme
Registre : lyrique,
But de l’auteur Cela permet à l'écrivain, par la même occasion, de nous livrer une partie de sa conception du rôleCharles-Pierre Baudelaire est né le 9 avril 1821 à Paris. À six ans, il perd son père et tombe sous l'autorité de son beau-père. Le destin de Charles est donc lié à celui de cet homme ambitieux dont la carrière sera extrêmement brillante. Baudelaire découvre alors la solitude. En 1837, il remporte le 2e prix des vers latins au Concours général. Le jeune bachelier s'inscrit à la faculté pour faire sondroit.
Il se mêle aux écrivains, aux poètes, aux peintres, jouant le rôle d'un personnage cynique et désabusé en quête de toutes les provocations. Baudelaire apprend à formuler et à connaître ce Mal intérieur qui le ronge.
Il s'embarque en juin 1841 pour Calcutta mais n'ira pas plus loin que l'île Bourbon et sera rentré au bout de six mois. À son retour, il réclame l'héritage que lui a laisséson père. Il échappe ainsi à l'emprise familiale.
Il s'installe à Paris dans l'île Saint Louis et se lie avec Sainte-Beuve, Théophile Gautier et Victor Hugo. Baudelaire commence à dépenser sa fortune, menant une vie de jeune dandy. Sa famille le dote d'un conseil judiciaire. Rejeté dans un état d'éternelle irresponsabilité et pour échapper à la misère, il devient critique d'art et traduit...
tracking img