Corpus de texte: balzac, illusions perdues; flaubert, bouvard et pécuchet; huysmans, là-bas et guy de maupassant, une vie.

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (788 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Parmi les quatre extraits de textes de ce corpus, chacun d'entre eux auraient pu être dénommé par Illusions Perdues, comme l'ouvrage de Balzac. Chacun de ces extraits décrit la confrontation de leurhéros face à la réalité: alors que tous étaient bercés dans un rêve, l'échec les attend.
Dans le 1er texte, on peut vite ressentir l'amertume de Lucien, qui confronté à la vie parisienne, se rendcompte de sa maladresse et de son inexpérience; lui qui rêve de gloire littéraire se retrouve honteusement accompagnée d'une protectrice qui l'embarrasse, et surtout, quand il se rend compte que cedocument est un vulgaire copier coller utilisé pour un devoir maison, il se sent déçu. "le déplaisir", "confusions" ; l'utilisation des champs lexicaux de la déception ainsi que du dégoût "la vieilleriede la toilette", "un goût affreux" montre le point de vue interne de Lucien: il se sent complexé dans un monde de commodités parisiennes. Cependant, la fin de l'extrait s'étend sur les pensées deMadame de Bargeton, qui perçoit la même vision que Lucien envers ce dernier; "prodigieusement ridicule", "un air piteux". Le narrateur est donc omniscient, et décrit ainsi les pensées de chaque personnagedu roman. On comprend ainsi que les deux amants se font honte mutuellement.
Le second texte dévie sur un point: les deux protagonistes ont honte d'eux-même, étant persuadés d'avoir gâché leur vieagricole, aucun d'eux n'a plus envie de continuer, et l'on ressent une lassitude croissante et intense dans ce texte décrivant leur journées interminables: "à quoi bon ?", "ils vivaient dans cet ennuide la campagne", "ils bâillaient l'un devant l'autre". Leur vie parait monotone et leur échec est constant: "ils n'étudiaient plus, dans la peur de déceptions", "les habitants [...] s'écartaientd'eux", "leur solitude était profonde, leur désoeuvrement complet". On comprend ainsi que Pécuchet et Bouvard en sont donc à un stade plus élevé que Lucien; leur rêve a pris fin depuis longtemps, et le...
tracking img