Corpus don juan, le mariage de figaro et cyrano de bergerac

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (308 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Au sujet de la guerre, on voit qu’elle est toujours d’actualité, et qu’elle n’a jamais cessé de l’être. Guerre en Irak, terrorisme, attentats, tout cela fait maintenantparti du quotidien des humains, à travers les médias, qui ne se lassent pas de nous montrer des images de violences et de désordre.

b) Par rapport aux livres

Avectoutes ces emissions, tous ces problèmes de violence, il n’y a plus le temps pour discuter de littérature, et comme Jean d’Ormesson, écrivain de la fin du XXème siècle l’a sibien dit « On ne brûle pas encore les livres, mais on les étouffe sous le silence ».
Les émissions littéraires ne passent que très rarement dans la nuit pour desproblèmes d’audiences, et donc de rentabilité. Car dans notre société, l’argent passe avant la culture.
Bill Gates, un des hommes les plus riches de la planète, patron de la grandesociété Microsoft a dit ceci :

« Jadis, la barrière d'entrée dans ce métier était élevée, pour des raisons physiques : impression des journaux, distribution, etc. Cen'est plus le cas et les entreprises de presse sont de plus en plus concurrencées par les médias en ligne. Dans cinq ans, on peut penser que 40% à 50% des gens liront lapresse en ligne. Pour conserver leur lectorat, les journaux doivent développer leur approche électronique. »

D’accord, on ne supprime pas les textes en eux mêmes, mais onsupprime l’objet « livre », l’origine, les mots écris à la main d’un auteur.

Ces propos de Bill Gates sont renforcés par le projet mis en place par la France qui est denumériser tous les livres du monde entier. La société Google a déjà commencé la démarche. Le processus d’effacement du mot « livre » de la langue courante a déjà commencé.
tracking img