Corpus incipits

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (840 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
2nde 02 Séquence 4 Devoir du 04/03/10
Les métamorphoses du roman
durée : 1h NOTE : / 20
NOM :__________________________
PRENOM : _______________________ Note la plus haute : Note la plus basse :
Nom du voisin de table : _________________________________ Moyenne de la classe :Question de corpus
Tous ces incipits sont de Giono. Etudiez en quoi ces textes sont révélateurs d’une certaine évolution dans la manière dont l’écrivain aborde ses romans.

TEXTE 1.

Quatremaisons fleuries d’orchis jusque sous les tuiles émergent de blés drus et hauts. C’est entre ces collines, là où la chair de la terre se plie en bourrelets gras. Le sainfoin1 fleuri saigne dessous lesoliviers. Les avettes2 dansent autour des bouleaux gluants de sève douce. Le surplus d’une fontaine chante en deux sources. Elles tombent du roc et le vent les éparpille. Elles pantèlent3 sousl’herbe, puis s’unissent et coulent sur un lit de jonc. Le vent bourdonne dans les platanes. Ce sont les Bastides Blanches. Un débris de hameau, à mi-chemin entre la plaine où ronfle la vie tumultueuse desbatteuses à vapeur et le grand désert lavandier, le pays du vent, à l’ombre froide des monts de Lure. La terre du vent. Colline, 1929
1 : plante qu’on donne au bétail
2 : abeilles3 : frémir

TEXTE 2.

Frédéric a la scierie sur la route d´Avers. Il y succède à son père, à son grand-père, à son arrière-grand-père, à tous les Frédéric.
C´est juste au virage, dans l´épingle àcheveux, au bord de la route. Il y a là un hêtre; je suis bien persuadé qu´il n´en existe pas de plus beau : c´est l´Apollon citharède1 des hêtres. Il n´est pas possible qu´il y ait, dans un autrehêtre, où qu´il soit, une peau plus lisse, de couleur plus belle, une carrure plus exacte, des proportions plus justes, plus de noblesse, de grâce et d´éternelle jeunesse : Apollon exactement, c´est...
tracking img